SorelTracy Magazine - Vendredi, 8 Décembre 2023

Mercredi 28 septembre, 2022

Le CRE Montérégie en faveur d’une nouvelle règlementation encadrant la vitesse de la navigation sur la rivière Richelieu

Photo Archives STM

Longueuil, le 28 septembre 2022 – Depuis 2017, une importante démarche visant à réglementer la circulation nautique sur un tronçon de la rivière Richelieu a été enclenchée et a permis de bien documenter la problématique de navigation sur la rivière tout en consultant de nombreux acteurs locaux. Le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie (CRE Montérégie) apporte son appui à toute réglementation visant à assurer un encadrement de la navigation à 10km/h et interdisant de tirer une personne sur tout équipement sportif ou récréatif ou de permettre à une personne de surfer sur le sillage d’un bateau sur la rivière Richelieu.

La rivière Richelieu est un écosystème riche en biodiversité fournissant un habitat à une douzaine d’espèces fauniques en péril. Elle fournit de nombreux services écosystémiques à la population de la Montérégie, elle est d’ailleurs la source d’alimentation en eau potable de 41 municipalités de la région. L’abus de quelques usagers provoque des vagues qui détruisent les écosystèmes, les berges, l’usage essentiel et l’usage récréatif de la majorité des habitants.

Une large concertation a abouti à la conclusion qu’il est important et urgent de limiter la vitesse des bateaux à 10km/h et d’interdire de tirer une personne sur tout équipement sportif ou récréatif ou de permettre à une personne de surfer sur le sillage d’un bateau. Ces conclusions sont valables pour toute la longueur de la rivière Richelieu.

Selon le ministère des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, la vitesse excessive des embarcations et le batillage sur la rivière Richelieu sont identifiés comme des causes importantes de la dégradation de l’habitat essentiel du chevalier cuivré et nuisent donc au rétablissement de cette espèce endémique en voie de disparition.

Le CRE Montérégie appuie donc l’adoption d’une règlementation encadrant la vitesse de navigation et les usages dommageables pour l’écosystème de la rivière Richelieu. Cette réglementation produirait des effets positifs sur la protection de l’écosystème et des espèces en péril ainsi que l’ensemble des services écosystémiques que la rivière Richelieu fournit à la population de la Montérégie incluant les usages récréatifs respectueux et la quiétude des usagers

Cette réglementation devra être accompagnée d’un suivi rigoureux de sa mise en œuvre et de ses effets. Ce suivi devra permettre d’évaluer l’application de la réglementation et les retombées environnementales et, au besoin, d’ajuster les modalités de la réglementation afin d’assurer un réel respect de la capacité de support de la rivière Richelieu.

Publicité

Publicité