SorelTracy Magazine - Lundi, 4 juillet 2022

Mercredi 8 juin, 2022

Le Conseil national des chômeurs et chômeuses lance la campagne « Qui donc ralentit le changement? »

Sorel-Tracy, le 8 juin 2022 – Le Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) lance la campagne « Qui donc ralentit le changement? », avec des publicités dans les journaux francophones et anglophones et sur le web, posant la question à savoir pourquoi le gouvernement n’est-il toujours pas aller de l’avant avec la réforme de l’assurance-emploi.

« Tous les experts, tous les observateurs le disent : le programme d’assurance-emploi doit être réformé. Il est nécessaire d’élargir sa couverture, et d’améliorer ses protections : il faut réparer le filet social, pour un programme plus simple, plus juste et mieux adapté aux nouvelles réalités du travail », a déclaré Pierre Céré, porte-parole du CNC. « Malgré les engagements répétés du gouvernement envers la mise en place d’une réforme et la tenue de nombreuses consultations, rien n’est assuré. La réforme serait-elle bloquée? »

Le Regroupement des chômeurs et chômeuses de Sorel-Tracy s’inquiète de la situation au moment de l’expiration des mesures temporaires, soit le 25 septembre prochain. « La fin des mesures temporaires est un retour en arrière très décevant. Alors que le régime d’assurance emploi était déjà désuet avant la crise, il est inconcevable que le programme ne sois pas encore adapté à la réalité actuelle en 2022 », a mentionné Alexandre Voghel du RCCST.


Enfin, le Conseil national des chômeurs et chômeuses a compilé, sur la page web www.lecnc.com/engagement/, les engagements toujours non réalisés du gouvernement en ce qui concerne l’assurance-emploi.

« On doit passer à la prochaine étape : le temps est venu de mettre en marche la réforme », a conclu Pierre Céré.

Regroupement des chômeurs et chômeuses de Sorel-Tracy

Publicité

Publicité