SorelTracy Magazine - Dimanche, 3 mars 2024

Mardi 20 juin, 2023

Le Cégep de Sorel-Tracy félicite Zoé Rajotte-Denoncourt lauréate du concours Percy Foy

Yan Maclure, enseignant en histoire, Zoé, Nancy Gosselin, enseignante en psychologie

Sorel-Tracy, le 19 juin 2023. – C’est tout juste avant la tenue de la séance du conseil municipal à l’Hôtel de Ville de Sorel-Tracy qu’avait lieu hier, la remise officielle des prix de l’édition 2023 du concours Percy-Foy, relancée tout récemment par la Société historique Pierre-de-Saurel et la Ville de Sorel-Tracy. Le Cégep de Sorel-Tracy ainsi que la Société historique Pierre-de-Saurel tiennent à féliciter la lauréate de la catégorie collégiale, Zoé Rajotte-Denoncourt, diplômée en Sciences humaines au Cégep de Sorel-Tracy, qui a reçu une bourse de 1 000 $.

Zoé s’est fait reconnaître son travail d’enquête effectué à partir des archives de Monsieur Louis Plamondon, député à la Chambre des communes du Canada, représentant la circonscription québécoise de Bécancour-Nicolet-Saurel au Bloc québécois. Elle a traité dans une perspective historique, une source primaire d’information, plus précisément des lettres reçues de personnes impliquées dans le domaine politique qui datent de l’époque de la création du Bloc Québécois.

Le concours Percy-Foy récompense la production de recherche et de travaux d’histoire et de généalogie réalisés par des étudiants de niveau secondaire et collégial. Pour la catégorie s’adressant aux élèves de niveau collégial, l’objectif est de permettre aux étudiants d’appliquer concrètement leurs connaissances et leurs savoir-faire sur le terrain par une analyse de sources primaires textuelles et iconographiques.

 

« Zoé détient toutes les aptitudes nécessaires pour devenir une excellente historienne et je suis très fier du travail qu’elle a accompli! », mentionne Yan Maclure, enseignant en histoire. Il poursuit en précisant qu’il aime s’impliquer en tant qu’enseignant au conseil d’administration de la Société historique Pierre-de-Saurel. Ceci lui permet de cultiver des liens étroits entre la Société historique, le Cégep et le département des Sciences humaines. Il termine en soulignant que cette collaboration offre, en quelque sorte aux étudiants, un laboratoire où ils peuvent mettre en application certaines notions théoriques apprises.

Rappelons que Percy William Foy historien amateur, est né à Sorel en 1882. À son décès en 1966, M. Foy nomme quatre héritiers, dont le maire de Sorel, pour que ceux-ci organisent des concours récompensant les meilleurs travaux d’histoire et de généalogie. C’est au cours des années 1980 que le maire de Sorel confie l’organisation du concours à la Société historique Pierre-de-Saurel.

S’adressant aux étudiants de niveau secondaire et collégial de Sorel-Tracy, le Concours Percy-Foy revient finalement après plusieurs années d’absence. C’est grâce au travail conjoint entre la Société Historique Pierre-de-Saurel et les enseignants en histoire au Cégep de Sorel-Tracy et aux écoles secondaires de la région que le concours a finalement pu reprendre son envol.

En tout, 9 élèves des écoles secondaires Bernard-Gariépy et Fernand-Lefebvre ainsi que du Cégep de Sorel-Tracy qui ont reçu des bourses.

Voici les lauréates 2023 :

Catégorie première secondaire : Anaïs Graveline pour son travail sur la Librairie Marcel-Wilkie

Catégorie deuxième secondaire : Charlie Grenier et Léane Pépin pour leur travail sur l’incendie de 1968

Catégorie troisième secondaire : Rosalie Gagné pour son travail sur Sœur Simone Cournoyer

Catégorie quatrième secondaire : Raphaëlle Serra et Éliana Da Silva pour leur travail sur la Colonie des Grèves

Catégorie cinquième secondaire : Mayara Lins-Papillon et Laurianne Trudel pour leur travail sur Normand L’Amour

Catégorie Collégial : Zoé Rajotte-Denoncourt pour son travail sur la Lettre de Kenneth T. Tellis à Louis Plamondon de 1990

 

« Cette seconde édition du concours n’aurait pas pu avoir lieu sans la participation active des enseignants en histoire de tous les niveaux et sans l’aide précieuse de la Ville de Sorel-Tracy! » souligne Geoffrey Shayne Packwood, directeur général de la SHPS.

Publicité

Publicité