SorelTracy Magazine - Vendredi, 17 septembre 2021

Lundi 9 août, 2021

Le candidat à la mairie de Sorel-Tracy, Jocelyn Daneau veut ramener le développement durable à l’avant-plan

Sorel-Tracy (4 août 2021) – Pour Jocelyn Daneau, candidat à la mairie de Sorel-Tracy le 7 novembre 2021, il n’y a pas d’autre issue : « Sorel-Tracy doit redevenir une ville engagée dans la bataille planétaire contre les changements climatiques qui tôt ou tard, nous forcera mondialement à nous unir. »

C’est pourquoi, dans le cadre de sa Feuille de route pour le renouveau et la renaissance de Sorel-Tracy, il a proposé aux Sorelois et aux Soreloises une orientation intitulée : « Sorel-Tracy Durable ». Laquelle s’inspire de l’idée de développement durable, dont les fondements en termes de mise en œuvre débouchent sur la prise en compte de l’écologie et de la préservation de l’environnement, lorsqu’il est question de développement social, économique ou culturel; d’où l’idée de développement écologique et socio-économique.

Pour Jocelyn Daneau, le bilan environnemental de Sorel-Tracy au cours des dernières années est faible et décevant. Plus particulièrement :

  • Abandon sans raison et sans proposer d’alternative formelle de l’Agenda 21 local, une démarche de développement durable que Sorel-Tracy avait mis en place à partir de 2006, sur la base d’un large consensus social. Son objectif était de nous éloigner des façons de faire et de l’image de ville industrielle polluée qui étaient les nôtres depuis des décennies, tout en nous donnant un avantage stratégique au niveau de la qualité de vie.
  • Absence de démarche formelle de développement durable à Sorel-Tracy, outre le respect minimaliste des lois et règlements du Québec en matière de protection de l’environnement et d’urbanisme. Auquel nous pouvons ajouter une Politique environnementale édentée, présentement « en cours de révision » selon la ville de Sorel-Tracy.
  • Développement résidentiel dans les secteurs boisés qui fait peu de cas de la forêt et de sa préservation.
  • Une image de marque et une réputation pour Sorel-Tracy, qui sont encore présentées dans les médias nationaux comme l’une des villes les plus polluées au Québec, dans l’indifférence généralisée de notre classe politique (Source : Journal de Montréal, 27 juin 2020).

La conclusion générale, c’est que depuis plusieurs années, en matière de développement durable et de politique environnementale, Sorel-Tracy fait surtout dans ce que l’on appelle le « greenwashing », dont la traduction est « écoblanchiment ». C’est un procédé de relations publiques connu pour donner une image forte de responsabilité écologique, mais qui masque un faible bilan environnemental.

Pour Jocelyn Daneau, Sorel-Tracy doit s’engager avec optimisme et détermination à reprendre le chemin de la lutte contre le rouleau compresseur des changements climatiques. Si petite soit notre contribution à l’échelle de la Terre, nous avons l’obligation et le devoir de faire notre part comme communauté, sans attendre que les événements politiques ou climatiques nous le commandent.

Engagements – Sorel-Tracy :

  • Sera reconnu à l’horizon 2029 comme la ville industrielle du développement durable au Québec et ailleurs, à l’exemple de villes comme Nanaimo en Colombie-Britannique ou Victoriaville, le tout par la mise en œuvre d’un modèle de gestion écologique adaptée à nos besoins c.-à-d. en considérant notre structure socio-économique et la participation citoyenne.
  • Se dotera d’une politique de végétalisation de la ville dans le but de réduire tant le nombre que l’ampleur des îlots de chaleur. Par exemple, Sorel-Tracy se dotera d’une Politique de l’arbre en vue d’en accroître le nombre et qui adressera notamment, la gestion et la préservation des essences indigènes, particulièrement sur les chantiers de construction.
  • Se dotera d’une démarche de type « Éco-Quartier» pour chaque quartier de la ville de Sorel-Tracy, dans le but d’améliorer la vie écologique de tous les citoyens et donc, de réduire par petit geste pour un grand résultat, l’empreinte de carbone de tout un chacun. L’embellissement et la propreté à l’aide de corvées de nettoyage seront particulièrement encouragés, tant pour améliorer le cadre de vie des citoyen(ne)s que comme contribution à l’image de marque de notre ville.
  • Adhérera à court terme à une démarche comme « Sortir du glyphosate» et se dotera d’une réglementation en conséquence, en accord avec le consensus scientifique.
  • Nommera un responsable politique de la mise en œuvre et du suivi de la démarche de développement durable qui sera retenue, avec la contribution des citoyen(ne)s. Ce responsable sera identifié parmi les conseillers municipaux.

Site internet de campagne : www.daneau2021.org

Publicité

Publicité