SorelTracy Magazine - Mardi, 16 avril 2024

Mercredi 16 août, 2023

Le blocage des nouvelles de nos médias par Meta est inacceptable!

Sorel-Tracy, le 16 août 2023 – L’attitude de Meta est décevante et irresponsable.  Plusieurs Québécois (environ 40%, selon une étude récente) ont pris l’habitude de consulter leurs nouvelles via les plateformes de réseaux sociaux. Nous considérons donc que Meta a une responsabilité sociale et que d’empêcher les gens d’avoir accès à l’information pourrait même devenir un enjeu de sécurité publique. (ex.: feux de forêts, inondations, alertes météo, etc).  Le Bloc soutient les médias d’information, et particulièrement les médias qui couvrent l’actualité en région. Ce sont les médias régionaux qui paient le plus cher les coupures de postes dans les entreprises médiatiques.

Un journaliste de moins en région, c’est la couverture de toute cette région qui en souffre énormément.

« J’invite la population à retourner aux bonnes vieilles habitudes de consulter les nouvelles directement à la source. Comment faire? On s’abonne aux infolettres, on installe les applications et on s’abonne aux alertes de nos médias d’information locale.  Plus les gens vont démontrer leur attachement à leurs médias locaux, plus les annonceurs vont suivre le mouvement. », a déclaré Louis Plamondon.

« J’invite également les gens d’affaires à consacrer une part importante de leurs achats publicitaires aux médias de leur région. La solidarité doit se manifester à tous les niveaux, surtout financier.  Pour sa part , le fédéral doit continuer de soutenir financièrement les salles de nouvelles. Il faut maintenir les programmes existants et même les bonifier. La Loi sur les nouvelles en ligne est un outil important pour soutenir l’information de qualité, mais ce n’est pas suffisant. » a ajouté le député de Bécancour – Nicolet – Saurel.

Le Bloc a soutenu la Loi sur les nouvelles en ligne parce que c’est ce que l’industrie souhaitait avoir comme législation pour rendre équitable l’utilisation de leur contenu journalistique. Nous avons travaillé fort pour améliorer le projet de loi au diapason tant avec les plus petits joueurs (hebdos, médias indépendants, communautaires, etc.) qu’avec les grandes entreprises (Bell, Cogeco, Québécor). Le résultat est une bonne loi.

Les GAFAM ne veulent pas se soumettre à la Loi canadienne (malgré qu’elle a été votée démocratiquement par le Parlement) en grande partie parce qu’ils savent que d’autres pays et des États américains observent ce qui se passe chez nous pour s’inspirer de notre législation afin d’installer un cadre similaire chez eux.

Le Bloc Québécois continuera de soutenir les médias québécois et sera toujours disposé à proposer des solutions. Nous croyons encore fermement qu’un fonds, dont les sommes seraient perçues à même les revenus des GAFAM, serait une solution efficace pour soutenir notre industrie culturelle et nos médias d’information. Ce fonds pourrait très bien être complémentaire à la Loi sur les nouvelles en ligne. «Continuons de nous tenir solidaire et debout dans ce dossier! » a conclu le député Louis Plamondon.

Source : Bureau du député Louis Plamondon

Publicité

Publicité