SorelTracy Magazine - Jeudi, 20 juin 2024

Vendredi 7 avril, 2023

L’Ardoise legs un banc à la Ville de Sorel-Tracy

Crédit photo : Journal Les 2 Rives

(Martine Simard, le 7 avril 2023) – Il y avait de la vie sur le trottoir devant les locaux de L’Ardoise, groupe populaire en alphabétisation ce jeudi 6 avril, pour la cérémonie de remise d’un legs historique à la Ville de Sorel-Tracy.

En effet, l’équipe de L’Ardoise a fait installer un banc, de manière permanente, sur le trottoir face à leurs locaux (50 rue du Roi), qui fait valoir l’approche de l’organisme et sa contribution au développement social de la communauté. Sur ce banc en forme de livre, on retrouve un texte collectif, réalisé par les participantes et participants, qui relate l’histoire de l’organisme et qui témoigne de l’impact qu’une démarche en alphabétisation populaire peut avoir dans la vie des personnes peu alphabétisées.

C’est ce banc que L’Ardoise souhaite léguer à la Ville de Sorel-Tracy et à tous les citoyens « Nous souhaitons que les passants s’y intéressent, que cela suscite des réflexions et des discussions en lien avec la problématique de l’analphabétisme », mentionne la directrice générale de l’organisme, Martine Simard.

Bien ancré et reconnu dans la communauté

S’alphabétiser est aussi un acte politique, c’est une étape dans l’exercice du pouvoir citoyen.
« L’acceptation de notre legs par la Ville de Sorel-Tracy symbolise pour nous une grande reconnaissance de la raison d’être de L’Ardoise et valide l’importance d’avoir un organisme d’alphabétisation populaire sur le territoire. Cela confirme la volonté de la Ville d’être un milieu inclusif et d’être à l’écoute de tous ses citoyens », conclut Madame Simard.

Le maire de Sorel-Tracy, Patrick Péloquin, remercie L’Ardoise pour ce legs et pour son implication essentielle dans la communauté : « L’Éducation est primordiale, peu importe l’âge. Et L’Ardoise joue un rôle essentiel, en accompagnant les adultes qui en ont besoin dans leur démarche d’alphabétisation populaire afin que chaque citoyen puisse occuper la place qui lui revient dans la communauté. »

L’Ardoise, agent de transformation sociale depuis 1996

En 1996, L’Ardoise, groupe populaire en alphabétisation, débute ses activités avec quatre personnes qui s’engagent dans une démarche. Contrairement au système d’éducation traditionnel, l’alphabétisation populaire s’appuie sur la réalité des individus, sur leurs connaissances au lieu des apprentissages à acquérir. Ces personnes ne savent pas lire, écrire et compter, ou très peu, mais elles savent se débrouiller pour survivre. Les personnes peu alphabétisées ont très peu de pouvoir, car elles ont peu d’accès à l’information. Elles vivent souvent dans la pauvreté et l’exclusion.

À L’Ardoise, les personnes entreprennent une démarche d’alphabétisation en créant leur propre milieu de vie où chacun apprend à son rythme dans le respect et la confiance. En s’investissant dans les activités de la vie associative et démocratique de l’organisme, elles contribuent à son développement. Au fil des années, par leur démarche collective, ces personnes exercent un peu plus de pouvoir sur leur vie.

Publicité

Publicité