SorelTracy Magazine - Mardi, 17 mai 2022

Jeudi 27 janvier, 2022

L’ARCHE DE NOÉ, selon Claude Lafortune sera à la Maison de la Culture de St-Roch

L’ARCHE DE NOÉ, selon Claude Lafortune sera à la Maison de la Culture de St-Roch

SAINT-ROCH-DE-RICHELIEU, le mercredi 26 janvier 2022 – C’est avec grand plaisir que la Maison de la Culture de Saint-Roch-de-Richelieu accueillera l’exposition L’arche de Noé selon Claude Lafortune du 12 février au 24 avril 2022.

Le grand déluge est un des sujets bibliques qui se retrouve dans différentes traditions religieuses. Produite par le Musée des cultures du monde de Nicolet, cette exposition nous plonge dans l’univers de Claude Lafortune, artiste bien connu derrière la populaire émission télévisée L’Évangile en papier. Par l’entremise d’une vingtaine de sculptures de papier, aussi fascinantes les unes des autres, Claude Lafortune raconte, à sa manière, ce mythe célèbre qu’est l’Arche de Noé. Découvrez cette histoire millénaire sur un mode poétique, ludique et participatif, tout en réfléchissant aux grandes questions soulevées par le récit.

Une exposition qui saura ravir petits et grands!

« À la fois colorée et ludique, cette dernière collaboration entre le musée et Claude Lafortune, saura certainement plaire à tous ! »
nous mentionne Christian Marcotte, Directeur général du Musée des cultures du monde.  L’exposition sera ouverte, sans frais au public, du mercredi au dimanche de 10 heures à 16 heures.

Claude Lafortune est malheureusement décédé il y a presque deux ans, mais grâce à ses sculptures de papier, sa mémoire sera toujours bien vivante comme en témoigne un de ses petits-fils Guillaume :

« Grand-papa Claude a su inventer son art, et le mettre au service des autres et de ses idéaux.  À cet égard, il est pour moi un modèle de foi en soi, et en sa capacité d’aller au bout de ses rêves. Son métier, il l’a créé de toutes pièces. Son art si unique, il l’a littéralement inventé. Gagner sa vie avec du papier, des ciseaux et de la colle n’allait pas de soi. Pourtant il a réussi à imposer son art, et tous reconnaissent aujourd’hui l’immense talent artistique du “gars de l’Évangile en Papier”.

Mais avant tout, grand-papa est un modèle d’humanisme. Il a entretenu avec soin toute sa vie durant un amour sincère, authentique et profond de l’être humain, dans toutes ses imperfections et ses contradictions. Il a mis en valeur la célébration de la diversité avant que ce ne soit dans l’air du temps, notamment à travers son émission Parcelles de Soleil. Il avait l’habitude de dire: “il faut aimer les autres dans leur différence, et non malgré leur différence”. Oui, il était un homme authentiquement et profondément bon, et tout ce bien qu’il a répandu autour de lui pendant toute sa vie persistera assurément de façon durable, et laissera dans le cœur de nombreuses personnes qui ont croisé son chemin des traces indélébiles. »

Pour tous renseignements supplémentaires, vous pouvez nous joindre par téléphone au 450-846-2285 ou par courriel à info@maisondelaculturedesaint-roch-de-richelieu.org

Guillaume et Claude Lafortune

Claude Lafortune

Diplômé de l’École des beaux-arts de Montréal en 1961, Claude Lafortune collabore à plusieurs projets de graphisme et de conception de décors avant de décrocher en 1975 son premier projet d’envergure qui l’immortalisera à jamais dans l’imaginaire des jeunes Québécois; L’évangile en papier. Il animera par la suite l’émission télévisée Parcelles de soleil jusqu’en 2000.

C’est également lui qui participe à la création des décors des émissions La souris verte, Sol et Gobelet et La Ribouldingue. Il concevra des spectacles autour de Noël, de Don Quichotte et du Petit Prince, en plus de signer des décors pour le théâtre et le cinéma (IXE-13, c’est lui!). On lui doit de nombreux albums jeunesse illustrés, nés notamment d’une collaboration historique avec Henriette Major. C’est sous sa responsabilité en 1981 que s’orchestre le visuel du défilé de la Saint-Jean. Ses sculptures de papier demeurent l’attrait principal de toutes ses réalisations; d’ailleurs deux expositions distinctes sur son œuvre, circulent actuellement au Québec dont L’Arche de Noé.

En 2018, le Lieutenant-gouverneur du Québec lui décerne la médaille d’or. En 2019, l’Université du Québec à Montréal lui décerne un doctorat honoris causa. Il est décédé le 19 avril 2020 des suites de la Covid-19. Il avait 83 ans.

Publicité

Publicité