SorelTracy Magazine - Lundi, 24 juin 2024

Dimanche 26 novembre, 2023

De la LNAH à la LNH

L’ancien des Éperviers, Samuel Laberge signe avec les Devils du New-Jersey

(Jean Doyon) – Le très talentueux et rapide joueur de centre, Samuel Laberge, qui s’est aligné avec les Éperviers de Sorel-Tracy de la LNAH en 2019-20 et dont tous les observateurs surveillaient sa carrière du coin de l’oeil, a paraphé un contrat d’une saison à deux volets avec les Devils du New Jersey, lui qui évolue avec leur club-école de la Ligue américaine, les Comets d’Utica depuis la saison 2021-22.

Le natif de Châteauguay, touchera un salaire de 90 000 $ dans la LAH et de 775 000 $ s’il devait être rappelé dans la LNH. Il deviendra joueur autonome sans compensation au terme de l’entente.

Lors de son passage avec les Éperviers, il avait cumulé une fiche de 16 buts, 13 passes pour 29 points en 33 matchs. Il avait décidé de se joindre aux Éperviers parce que l’organisation des Stars de Dallas (LAH), avec qui il avait un contrat d’un an, a décidé de ne pas retenir ses services. Laberge est donc revenu au Québec pour jouer avec l’équipe de Christian Deschênes, qui lui l’avait signé comme agent libre, mais aussi pour lui permettre de s’occuper de son père, qui était atteint d’un cancer.

Pour la plupart des joueurs qui prennent ce genre de décision, cela aurait signifié la fin de l’espoir de faire la LNH un jour. Or, le joueur de 26 ans a connu une excellente saison avec les Éperviers, ce qui lui a permis de s’entendre avec les Americans d’Allen de l’ECHL à l’automne suivant et de grimper les échelons pour effectuer un retour dans la LAH, avec les Comets. Depuis il a cumulé une fiche de 32 points en 104 matchs.

Il a quand même mis le bout du pied dans la Ligue Nationale, contre les Canadiens de Montréal au Centre Bell en septembre 2022 dans un match préparatoire.

Les Devils sont au 23e rang du classement dans le moment à 1 point derrière le CH, alors il faut espérer qu’il obtienne sa chance. C’est d’ailleurs ce que souhaitent tous les partisans des Éperviers, comme quoi tout est possible dans la LNAH.

Publicité

Publicité