SorelTracy Magazine - Mercredi, 7 Décembre 2022

Jeudi 13 octobre, 2022

Lancement de 4 nouveaux épisodes du balado « Au bout de la 30 »

Jacinthe Parent, agente de Place aux jeunes Pierre-De Saurel, le député de Richelieu réélu avec 56 % des voix Jean-Bernard Émond et Mario Fortin

(Annie Bourque, 13 octobre 2022) – Soirée réussie hier soir au restaurant Belvédère à Sorel-Tracy, à l’occasion du lancement des 4 nouveaux épisodes du balado « Au bout de la 30 ».

Le titre s’inspire d’une phrase maintes fois entendue par les recruteurs.
-Sorel-Tracy, c’est bien au bout de la 30 ?, demande les personnes intéressées à s’établir dans la région.

Initié en 2021, par l’équipe Place aux jeunes Pierre-De Saurel, le balado Au bout de la 30 est né de la volonté de faire connaitre la région aux jeunes professionnels de l’extérieur.

« Cela signifie aussi que chez nous, tout est possible!», a dit Mario Fortin, du Carrefour Jeunesse-emploi Pierre-De Saurel, partenaire de l’organisme Place aux Jeunes qui favorise l’attraction, l’installation et la rétention des jeunes intéressés à venir dans la région.

Le but des 4 nouveaux balados, animé et réalisé par Myriam Arpin est de montrer «ce qui se fait de bon chez nous», ajoute M. Fortin en soulignant l’apport des organismes comme l’Orienthèque ou encore le Gib Fest.

Quelque 24 invités ont témoigné à travers 4 thèmes différents soit divertissement, qualité de vie, opportunités et la fierté. Parmi les témoignages, on note celui de Jessica Mireault qui a quitté son Saint-Jérôme natal, il y a une quinzaine d’années. Elle se dit heureuse et ne repartirait plus d’ici. « Je suis reconnaissante parce que Sorel, il n’y a rien d’autre qui accote ça», confie la propriétaire du Belvédère, enceinte de 8 mois.

Le couple d’Angel Villegos et Diana Lopez, originaires du Mexique, a choisi de s’établir à Sorel-Tracy, il y a un an et ils adorent leur nouvelle ville d’adoption.

Rencontré sur place, Dulce, Diana Lopez Ramos, originaire du Mexique a décidé de déménager avec son mari Angel à Sorel-Tracy il y a un an, en raison du prix abordable des maisons. « On est près de la nature avec le fleuve, la rivière Richelieu, beaucoup d’arbres alors que dans mon village natal au Mexique, c’était le désert et on avait toujours peur de manquer d’eau.»

Passionnée d’artisanat, Diana confectionne des bijoux, mais aussi des poupées et de magnifiques mandalas. Avec enthousiasme, elle parle de son site Internet où l’on peut découvrir ses produits.
Site : https://dianamandalaqc.com/

La jeune femme et son mari Angel aiment beaucoup leur nouvelle vie. «On adore ça ici. C’est un petit village où tout le monde se connait. Il y a un sens de la communauté, quelque chose qu’il n’y a pas à Montréal», confie-t-elle.

Au bout de la 30, il y a tout un monde de gens à découvrir. On peut entendre leurs témoignages en cliquant ici: http://bit.ly/Balado-Au-bout-de-la-30

Sur Spotify: https://spoti.fi/3VtR1b9

Sur Apple Podcast: https://apple.co/3CUWEIn

Sur Google Podcast: https://bit.ly/3MvfqsW

 

Dans le balado Opportunités saureloises, on peut entendre Lise Gauthier, l’animatrice Myriam Arpin, Stéphanie Desmarais et Nancy Annie Léveillée.

Le député de Richelieu Jean-Bernard Émond qualifie la production de balados de très bonne idée afin de faire découvrir la région de Sorel-Tracy.

Publicité

Publicité