SorelTracy Magazine - Vendredi, 1 mars 2024

Mercredi 5 juillet, 2023

Grève illimitée des cols bleus

La Ville de Sorel-Tracy réplique au communiqué du Syndicat de Sorel-Tracy–CSN

Le STM vient tout juste de recevoir la réplique de la Ville de Sorel-Tracy suite au communiqué du Syndicat des employé-es municipaux de la Ville de Sorel-Tracy–CSN, envoyé ce matin, dans le dossier de la grève générale illimitée des cols bleus de Sorel-Tracy qui est en force depuis le 17 mai dernier.  (Lire : https://www.soreltracy.com/le-syndicat-csn-souleve-des-problemes-a-la-ville-de-sorel-tracy/ )  Voici le communiqué dans son intégralité.

La Ville de Sorel-Tracy réfute vigoureusement les fausses informations rapportées par le Syndicat des employé(e)s municipaux de la Ville de Sorel-Tracy-CSN (cols bleus). Il est déplorable que le syndicat cherche à discréditer ainsi l’administration municipale. Il s’agit de désinformation pure et simple.

Tout d’abord, la production de l’usine de traitement d’eau est, depuis l’été, largement suffisante pour alimenter le territoire desservi. Toutefois, le bris d’une pompe de surpression appartenant à la Régie intermunicipale d’aqueduc Richelieu-Yamaska a occasionné, au début du mois de juin, une baisse de pression pour les municipalités de Saint-Robert et de Yamaska. Les niveaux de pression sont revenus à des niveaux comparables aux étés derniers. Durant cette courte période, le Service de protection et d’intervention d’urgence a demandé aux municipalités disposant de camions-citernes de lui prêter main-forte si un incendie se déclarait dans les secteurs affectés, malgré le fait que la pression d’eau respectait les normes du ministère de la Sécurité publique. Notez qu’en 2024, la Ville construira une canalisation supplémentaire pour augmenter considérablement la pression d’eau dans ces secteurs. Ces travaux sont prévus depuis plusieurs années.

Rappelons que la Ville investit et continuera d’investir des sommes importantes pour l’entretien préventif et le remplacement des pièces et équipements de sa centrale du secteur Sorel, le tout, selon un plan d’entretien préétabli. Pour sa part, la centrale du secteur Tracy est gérée par une régie indépendante qui a la responsabilité, tout comme la Ville de Sorel-Tracy, d’effectuer l’entretien et le remplacement des équipements. Il est important de rappeler que plusieurs pièces stratégiques (ex : pompes) sont en redondance, de telle sorte que si l’une faisait défaut, la seconde prendrait le relais.

En ce qui concerne les nids-de-poule, les employés cadres réparent les plus urgents lorsqu’ils sont signalés par la population. Au besoin, les services essentiels nous permettent d’avoir recours à des employés cols bleus, ce qui s’est fait à quelques reprises depuis le début de la grève. Soyez assurés du respect des services essentiels par la Ville.

En terminant, l’offre récemment déposée par la Ville au syndicat présentait des augmentations salariales de 12,75% sur 5 ans. Mais cette offre incluait aussi différentes primes et bonifications (notamment au niveau des vacances et des congés fériés) qui, ultimement, se traduisaient par des augmentations de 25% sur 5 ans. Pour le personnel aquatique, l’offre de la Ville améliorait grandement les conditions de travail et se traduisait notamment par des hausses de salaires considérables.

De nouvelles rencontres sont prévues avec nos partenaires syndicaux. Une entente est toujours possible en respectant les paramètres établis en début de négociation par la Ville, c’est-à-dire l’équité interne entre les autres groupes de travailleurs, le respect de la capacité de payer des citoyens et le fait que les salariés cols bleus bénéficient de conditions de travail avantageuses par rapport aux villes comparables.

Publicité

Publicité