SorelTracy Magazine - Dimanche, 14 avril 2024

Mercredi 6 septembre, 2023

La Ville de Contrecœur dénonce la violence verbale et écrite envers les employés municipaux


La Ville de Contrecœur dénonce un phénomène qui prend de l’ampleur dans le milieu municipal soit la violence verbale et écrite envers les employés municipaux. Lors de la séance ordinaire du conseil du 5 septembre, la mairesse Maud Allaire a cité plusieurs exemples qui touchent autant les employés des travaux publics, des loisirs, de l’urbanisme et même les directeurs de service.

Tout récemment sur les réseaux sociaux, lors des séances du conseil ou bien au comptoir de la mairie, des employés municipaux ont fait l’objet de propos vexatoires. Comme organisation et comme employeur, la Ville a le devoir de s’assurer que ses employés puissent travailler dans un environnement exempt d’harcèlement. Il est important de rappeler que la conduite vexatoire fait partie du harcèlement psychologique.

Même si les gens semblent moins patients et moins tolérants, la municipalité insiste pour dire qu’il existe des moyens plus appropriés pour que ceux-ci puissent s’exprimer, comme par exemple, la plateforme de requêtes.

« J’invite les citoyennes et les citoyens a être respectueux envers le personnel de la Ville. Ce sont des gens compétents et professionnels. Ils ont été embauchés pour la qualité de leur travail et nous avons confiance en eux. Je demeure convaincue que nous pouvons avoir des échanges civilisés sans tomber dans la personnalisation. La politesse, la courtoisie, la patience et le respect sont toujours de mise » a déclaré la mairesse Maud Allaire.

« La Ville ne tolère pas que des membres du personnel soient la cible publique d’attaques personnelles. Les employés n’ont pas été embauchés pour subir un tel traitement. Nous prendrons les moyens appropriés pour faire cesser cette pratique » a mentionné le directeur général Thierry Larrivée.

Publicité

Publicité