SorelTracy Magazine - Jeudi, 20 juin 2024

Lundi 29 mai, 2023

Vague de tentatives d’incendies criminelles sur la rue Albert

La SQ peu rassurante face à l’inquiétude des résidents du secteur

(Stéphane Martin, 29 mai 2023) – La vague de tentatives d’incendies criminelles s’est poursuivie le weekend dernier sur la rue Albert alors que les pompiers ont été appelés à se rendre à deux reprises à la même adresse.

Les autorités se sont déplacées vendredi soir vers 21h30 et dimanche après-midi vers 15h15. Il s’agit toujours de la résidence qui a été incendiée d’une main criminelle le 6 mai dernier et qui a nécessité une alarme générale pour venir à bout des flammes.

Les deux tentatives de la fin de semaine dernière s’ajoutent aux deux autres connus mardi et mercredi derniers. Dans ces 4 cas, ce sont des gens du voisinage qui ont éteint les flammes avant l’arrivée des pompiers. (Voir texte : https://www.soreltracy.com/deux-tentatives-dincendie-criminel-en-deux-jours-dans-le-meme-secteur/)

L’enquête ne permet toujours pas de mener à l’arrestation d’un individu et les autorités policières se font peu rassurantes face à l’inquiétude des résidents du secteur qui contactent notre service de nouvelles depuis la semaine dernière.  « Plusieurs incendies ont été signalés à la même adresse depuis la dernière semaine. Il est à noter que les incendies ciblent des objets de peu de valeur. Pour le moment, l’enquête est en cours et les liens possibles entre les différentes tentatives d’incendies sont à déterminer », mentionne la sergente Camille Savoie, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Inquiétude palpable

Certains citoyens prennent le temps de partager leur inquiétude face à cette situation qui semble sans fin.

« Jusqu’à maintenant, c’est nous qui jouons aux pompiers et qui éteignons les feux. On est toujours stressé et on se demande ce qu’il va arriver si l’on baisse la garde. On ne dort vraiment pas bien et c’est le temps que ça arrête tout ça », raconte un résident du secteur qui a contacté le SorelTracy Magazine.

« Je sais qu’il s’est donné beaucoup informations à la police. Ils nous écoutent, ils prennent des notes, mais ils ne font rien. Il n’y a peut-être pas assez de policiers pour faire plus de surveillance. Depuis le gros feu, ça fait 4 fois qu’il s’essaie. On se demande ce qu’ils attendent pour le pogner », s’interroge un autre citoyen.

Questionnée à ce sujet, la Sûreté du Québec se fait avare de commentaires afin de ne pas nuire à l’enquête.

Photo Michel T.

Publicité

Publicité