SorelTracy Magazine - Vendredi, 12 avril 2024

Jeudi 28 mars, 2024

La soirée du bruit de retour au Colisée Cardin

C’est sur le coup de 20h vendredi soir que s’amorcera le quatrième match de la série entre les Éperviers et les Pétroliers. Pour l’organisation soreloise, il s’agira également de la rencontre qui pourrait permettre aux Éperviers de passer au second tour des séries éliminatoires advenant une victoire.

Pour l’occasion, l’organisation des Éperviers en a profité pour ramener une soirée appréciée par tous les partisans de hockey sorelois soit la traditionnelle soirée du bruit. Tous les amateurs des Éperviers se doivent d’entrer dans le Colisée Cardin avec un objet qui servira à faire du bruit pour encourager les Éperviers.

Les 300 premiers partisans des Éperviers qui franchiront le tourniquet se verront remettre une trompette afin de supporter leur équipe. Le Colisée Cardin est l’amphithéâtre qui est parmi les plus intimidants à jouer lors des séries éliminatoires combinées à la soirée du bruit vendredi soir. Les Éperviers vont pouvoir bénéficier grandement de leur 7e joueur.

De plus, avec la foule attendue au Colisée Cardin, la loterie volontaire des Éperviers amorcera son tirage en garantissant au minimum 1000$ remis au gagnant. Dans le camp des Éperviers, la victoire obtenue au Colisée de Laval mardi soir à motivé les troupes pour la rencontre de vendredi à Sorel-Tracy.

Comme Christian Deschênes l’avait indiqué, en n’ayant pas l’avantage de la glace, les Éperviers se devaient d’aller chercher une victoire sur la patinoire des Pétroliers. « Maintenant que c’est chose faite il ne faut surtout pas faire l’erreur être trop confiant et changer ce qu’on fait de bien depuis six semaines. J’ai besoin de l’apport de mes 20 joueurs versus une équipe de ce calibre» exprimait l’entraineur-chef des Éperviers.

Même son de cloche chez le capitaine des Éperviers « On est excité de pouvoir jouer un match #4 de grande importance devant nos partisans qui sont restés présents dans les hauts et les bas d’une saison. La tâche sera colossale, mais je crois en notre groupe», exprimait André Bouvet-Morrissette

De son coté, le gardien Philippe Desrosiers a souhaité voir le Colisée Cardin très bruyant vendredi soir dans son entrevue d’après-match mardi. La réponse des partisans sera sans doute sans équivoque.

Kévin Lusignan

Publicité

Publicité