SorelTracy Magazine - Dimanche, 26 mai 2024

Vendredi 5 avril, 2024

Investissements 2024-2026 du ministère des Transports

La réfection du pont Turcotte est prévue en 2025

La vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Mme Geneviève Guilbault, a annoncé aujourd’hui les investissements routiers et maritimes 2024-2026 du ministère des Transports et de la Mobilité durable pour la Montérégie, incluant la réfection du pont Turcotte.

Ainsi, la préparation des travaux pour la réfection du pont Turcotte vient de franchir une nouvelle étape pour une réalisation des travaux prévue en 2025.  Bien que la gestion de la circulation soit un grand défi dans ce secteur, le concept retenu pour le projet devrait permettre au Ministère de réaliser les travaux en limitant au minimum les entraves pour les usagers de la route. Le député Jean-Bernard Émond souligne le travail du Ministère et de la direction régionale qui déploient tous les effectifs nécessaires au bon cheminement du projet de réfection majeure du pont Turcotte malgré sa complexité.

« Je tiens à saluer le travail de collaboration avec ma collègue Geneviève Guilbault dans ce dossier. La complexité des travaux, combinée à l’explosion des coûts et à la pénurie de main-d’oeuvre, rend impérative une planification minutieuse des travaux chaque année. La nature particulière du pont Turcotte, unique au Canada avec son système de levage, ajoute une dimension supplémentaire de complexité à cette planification. Depuis mon arrivée en poste, la mise à jour de nos infrastructures routières a été une priorité, avec des investissements de plusieurs dizaines de millions de dollars, notamment dans la reconstruction du revêtement d’asphalte de la route 132, de l’asphaltage de l’autoroute 30 et de la réfection de plusieurs routes dans les municipalités rurales de notre circonscription. J’ai toujours la ferme intention de continuer à travailler en collaboration avec tous les partenaires concernés afin de répondre aux besoins des citoyens de notre région. », Jean-Bernard Émond, député de Richelieu

Rappelons que le pont Turcotte est soumis à des mesures restrictives, mises en place progressivement à titre préventif, en raison de l’état de certains éléments métalliques de la structure. Elles devraient demeurer en vigueur jusqu’à la réalisation du projet de réfection de la structure. Toutes ces mesures sont déployées dans le but de maintenir ouvert ce lien routier essentiel.

Bureau du député de Richelieu

Publicité

Publicité