SorelTracy Magazine - Vendredi, 17 septembre 2021

Samedi 31 juillet, 2021

Transformation de cannabis à Sorel-Tracy:

La patience du visionnaire Rolland-Pierre B. Chalifoux

C’est en 2017 lors du Gala Excellence agricole de la Société d’agriculture de Richelieu que Rolland-Pierre Chalifoux annonçait pour la première fois son intention de se lancer dans l’industrie du cannabis. Plus de trois ans se sont écoulés avant que l’entreprise Nuances MJ obtienne sa licence de type transformation de cannabis délivrée par Santé Canada.

« Il s’est passé tellement de choses depuis 2017. Au début, on voulait faire pousser du cannabis. On a réalisé qu’avec le bâtiment que l’on avait, les plafonds étaient trop bas, qu’il n’y avait pas d’ensoleillement naturel et les plans ne pouvaient pas profiter suffisamment. Ce n’était pas rentable de se lancer dans un tel projet […] J’ai réalisé avec mon équipe que j’avais beaucoup d’expérience en transformation de produit. J’ai quand même travaillé 13 ans là-dedans à la laiterie familiale [Chalifoux]. On s’est aperçu qu’il y avait un manque dans le secteur de la transformation de cannabis. Je suis fier de dire aujourd’hui que l’on est les seuls producteurs de joints roulés au Québec. […] On peut faire des joints sur mesure, travailler avec plusieurs types de papier. L’usine offre la possibilité à d’autres producteurs de cannabis possédant leur licence de produire des joints préroulés en sous-traitance », explique Rolland-Pierre Chalifoux qui a installé son usine dans l’ancienne prison de Sorel.

Rolland-Pierre B. Chalifoux

Le jeune homme d’affaires a bon espoir de percer le marché et de voir ses produits sur les tablettes de la SQDC partout en province. Les prochaines semaines seront déterminantes afin de prouver son savoir-faire. « Ç’a l’air facile de faire des joints, mais si tu veux offrir un produit de qualité, il y a beaucoup de facteurs à prendre en considération. Il faut un mélange adéquat, bien broyer le cannabis, avoir un bon taux d’humidité, etc. Il faut démontrer à Santé Canada que l’on est capable de faire des produits de qualité, sans bactérie et sans insecticides. Il faut aussi démontrer que l’on utilise les bonnes méthodes pour travailler et nettoyer. Ça s’en vient bien, on va faire le lancement officiel prochainement, on est vraiment excité. »

Avec trois années de patience derrière la cravate, Roland-Pierre Chalifoux ne peut se faire accuser d’avoir volé sa place.  « C’est un plan d’affaires différent. Il n’y a pas beaucoup d’entreprises qui peuvent survivre économiquement pendant trois ans sans revenu. Ce qui n’a pas aidé, c’est que j’ai déposé ma documentation à Santé Canada deux semaines avant la pandémie. Personne ne savait que cela durerait aussi longtemps. On y a goûté, mais on est passé au travers et je suis content de pouvoir commencer à produire. »

Les joints préroulés de Nuances MJ seront connus sous la marque Irony Cannabis. Monsieur Chalifoux soutient que ses produits seront de haute qualité, à prix abordables et distribués dans des emballages écoresponsables. Il engage actuellement une dizaine d’employés et souhaite faire passer ce nombre à 40 d’ici la fin de l’année.

Plan complet du bâtiment

Publicité

Publicité