SorelTracy Magazine - Vendredi, 17 septembre 2021

Jeudi 20 mai, 2021

La Maison Oxygène Saurel ouvre ses portes

Photo: Stéphane Martin

Installée depuis quelques mois dans ses nouveaux locaux du 113, rue Charlotte, la Maison Le Passeur de Sorel-Tracy peut maintenant prendre l’expansion souhaitée depuis quelques années avec l’ouverture de la Maison Oxygène Saurel.


Louise Plante

Cette nouvelle ressource d’hébergement temporaire est destinée aux pères et à leurs enfants vivant des problématiques familiales importantes. Sur place, des intervenants fournissent du soutien dans l’amélioration et la consolidation des liens père-enfant ainsi que des habiletés parentales et sociales.

« Les papas qui séjournent en Maison Oxygène ont eu le courage de chercher de l’aide. Ils sont animés par une volonté de prendre soin de leurs enfants et de renforcer les liens tissés avec eux. Ce sont des hommes qui s’efforcent de trouver des pistes de solution afin de s’engager dans la quête du mieux-être. Tendre la main aux hommes en situation de vulnérabilité est aujourd’hui crucial », indique la directrice générale de la Maison Le Passeur et de la Maison Oxygène Saurel, Louise Plante.


Christine Fortin

« Parmi les valeurs qui nous allument, on retrouve la reconnaissance et l’importance des deux parents pour les enfants. On travaille en coparentalité. Nous portons la conviction que les pères ont la capacité de jouer leur rôle parental et l’on croit au principe d’équité entre les deux parents. Cela se traduit dans les équipes de travail qui sont mixtes. […] Les hommes et les femmes ont la même importance dans la vie des enfants. », ajoute la directrice du Réseau Maisons Oxygène, Christine Fortin.

Concrètement, un séjour à la Maison Oxygène Saurel permet aux pères de reprendre pied dans leur vie dans un cadre sécurisant tout en bénéficiant des activités offertes. Les familles sont autonomes dans la façon de gérer leur quotidien.

Chaque famille dispose d’une chambre avec plusieurs lits, un réfrigérateur, une cuisine tout équipée ainsi qu’un espace de rangement personnel pour sa nourriture. Le reste est composé de pièces communes : cuisine, salle à manger, salon que les résidents doivent partager. Une équipe d’intervenants est sur place pour outiller les hommes dans leur parcours.


Cathy Bernatchez

« On n’est pas des thérapeutes, on est plutôt des accompagnateurs. […] C’est le papa qui va développer les liens avec son enfant. On croit qu’il est capable de faire son rôle de père et son projet de vie. […] On contribue aussi à briser l’isolement tout en travaillant avec les ressources du milieu. Ainsi, le père est en mesure de se développer un réseau et d’aller chercher l’aide dont il a besoin. C’est le père qui sait ce dont il a besoin, nous sommes là pour l’épauler », explique l’intervenante ressource, Cathy Bernatchez.

L’hébergement est d’une durée approximative de 3 mois selon la situation de chaque résident et comporte des frais d’hébergement correspondant à 25% du revenu, avec un plafond de 350$ par mois. Ces frais incluent la chambre, les lieux communs, l’accès à 1 réfrigérateur par famille ainsi qu’à certains produits (savon à vaisselle, savon à lessive, café et autres produits de base), mais n’incluent pas l’alimentation.

Il est important de mentionner que La Maison Le Passeur poursuit ses activités et sa mission visant à favoriser l’égalité des rapports entre les personnes. L’équipe demeure déterminée à accompagner les hommes dans la recherche de solutions en offrant des services adaptés à leurs besoins.

Plus d’information est disponible sur les pages web respectives des organismes :

http://www.maisonlepasseur.com/

https://maisonoxygenesaurel.com/

Publicité

Publicité