SorelTracy Magazine - Jeudi, 29 février 2024

Mercredi 13 septembre, 2023

« Les déchets de l’un peuvent devenir la matière première de l’autre »

La grande région de Sorel-Tracy souhaite danser en symbiose avec l’industrie

Le directeur général de Développement économique Pierre-De Saurel David Plasse, le préfet de la MRC Pierre-De Saurel Sylvain Dupuis, la directrice générale du CTTEI, Claude Maheux-Picard et le maire de Sorel-Tracy, Patrick Péloquin.

(Stéphane Martin, 13 septembre 2023) – « Les déchets de l’un peuvent devenir la matière première de l’autre », voilà comment nous explique-t-on la symbiose industrielle que l’on souhaite implanter dans la grande région de Sorel-Tracy.

L’initiative découle d’un accord conclu entre les grands acteurs institutionnels et du développement économique de la région de Sorel-Tracy. La Ville de Sorel-Tracy, la MRC de Pierre-De Saurel et Développement économique Pierre-De Saurel invitent les entreprises et les organisations du territoire à profiter de ce nouveau service placé en vue de développer des synergies industrielles bénéfiques pour l’économie et pour l’environnement.

David Plasse, Sylvain Dupuis, Claude Maheux-Picard et Patrick Péloquin.  Photos: Stéphane Martin

Il s’agit aussi de l’occasion de bénéficier de toute l’expertise développée au Centre de Transfert technologique en Écologie Industrielle (CTTEI).  « On est chanceux parce que l’on a une expertise locale. C’est une richesse pour la région et il faut puiser dans ce que nous avons. […]  On a ici le CTTEI qui rayonne partout au Québec et qui accompagne de nombreuses régions vers la symbiose industrielle. C’est le temps de faire ça chez nous », déclare le maire de Sorel-Tracy, Patrick Péloquin.

« On a accompagné des projets de ce genre à l’ensemble du Québec depuis 2008. Notre rôle va être de mettre à la disposition des entreprises notre expertise scientifique. […] Il y a des résidus qui peuvent amener des défis techniques plus élevés. On est là avec nos chimistes, nos techniciens, nos ingénieurs et nos laboratoires pour trouver des solutions. […] On est là en appui pour que les entreprises de la région s’approprient l’économie circulaire », ajoute la directrice générale du CTTEI, Claude Maheux-Picard.

L’objectif d’une symbiose est de tirer le meilleur parti de toutes les ressources qui entrent, sortent ou sont présentes sur un territoire donné. Les entreprises participantes voient leurs coûts de gestion des déchets réduits, ce qui améliore leur compétitivité et leur résilience aux soubresauts économiques ou sanitaires.

« C’est bénéfique pour tout le monde. Si l’on détourne de la matière à enfouir, c’est la facture de tous les citoyens de la MRC qui est allégée. La création de cette symbiose industrielle est directement en lien avec les objectifs de la feuille de route montérégienne en économie circulaire initiée par le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie », mentionne Sylvain Dupuis, préfet de la MRC Pierre-De Saurel.

Les conseillers en économie circulaire contacteront donc dès cet automne les entreprises de la région dans ce projet d’une durée de 3 ans. « Nous sommes fiers, au DÉPS, de faire partie de cette concertation. Il est primordial maintenant pour les entreprises de mettre l’environnement de l’avant », conclut quant à lui David Plasse, directeur général de Développement économique Pierre-De Saurel, David Plasse.

Publicité

Publicité