SorelTracy Magazine - Vendredi, 23 février 2024

Mercredi 7 février, 2024

« J’ai toujours agi dans le meilleur intérêt de la communauté et de la municipalité de Ste-Victoire de Sorel » – Michel Aucoin, maire de Sainte-Victoire-de-Sorel

(Stéphane Martin, 7 février 2024) – Le maire de Sainte-Victoire-de-Sorel a fait parvenir mercredi une correspondance aux médias locaux dans laquelle il réagit au vote de blâme auquel il a fait face lors de la séance du 4 décembre dernier.

Ce vote de blâme avait été amené par le conseiller municipal Martin Cournoyer et adopté à l’unanimité. Selon les informations du journal Les 2 Rives, il était reproché au maire Aucoin de ne pas avoir exécuté son travail de façon satisfaisante au sein du conseil d’administration de la Régie intermunicipale de l’aqueduc Richelieu-Yamaska. Il a d’ailleurs été écarté unanimement de ce comité et remplacé par les conseillers Michel Roy et François Cournoyer.

Toujours selon le journal Les 2 Rives, la négligence de l’entretien de la station de surpression et de chloration située sur le chemin des Patriotes à Sainte-Victoire-de-Sorel serait au cœur du conflit.  Dans l’article signé de la plume du journaliste Alexandre Brouillard, on apprend « qu’en septembre 2023, lorsque l’inspecteur de Sainte-Victoire-de-Sorel a quitté ses fonctions, l’entretien de la station a été délaissé. Pendant plusieurs semaines, la pression n’était plus vérifiée ainsi que l’apport en chlore. » Le vote de blâme adopté à l’unanimité se veut un reproche au Maire Aucoin que les conseillers accusent de ne pas bouger dans ce dossier.

La correspondance qu’a fait parvenir Michel Aucoin aux médias locaux ne fait aucune mention de l’unanimité au sein des conseillers municipaux.  Le maire choisit plutôt de tenir pour seul responsable que le conseiller municipal, Martin Cournoyer.

Voici l’intégralité de la lettre :

« À la suite des récentes allégations récemment formulées à mon endroit par le conseiller municipal Martin Cournoyer, je tiens à clarifier publiquement ma position et à apporter les faits nécessaires.

J’estime d’emblée que ces allégations sont totalement infondées. J’ai toujours agi dans le meilleur intérêt de la communauté et de la municipalité de Ste-Victoire de Sorel. Mes actions de soutien sur l’événement rapporté ont été guidées par une volonté sincère d’assurer la qualité de vie de nos concitoyens suite à un bris d’urgence. J’ai toujours assuré le bien-être de nos concitoyens et que je continuerai à l’assurer.

Les derniers jours m’ont également permis prendre un recul et de constater qu’une grande portion de la population est toujours derrière moi et reconnaît les contributions significatives que nous avons apportées à la municipalité.

Il est donc regrettable que des allégations infondées aient pu semer la confusion parmi la population. J’appelle par ailleurs à la prudence et à la vérification complète des faits avant de propager des informations qui pourraient nuire à la réputation de ceux qui œuvrent pour le bien commun.

En terminant, je tiens à rassurer la population que je serai toujours ouvert au dialogue et à la discussion avec toutes les personnes qui souhaite s’engager pour un avenir meilleur pour Ste-Victoire de Sorel. »

 

Publicité

Publicité