SorelTracy Magazine - Dimanche, 4 Décembre 2022

Jeudi 3 novembre, 2022

Inquiets en prévision des travaux prévus en 2023, les commerçants du centre-ville se rassemblent et s’organisent.

 

Sorel-Tracy, le jeudi 3 novembre 2022 — La Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST) a tenu une rencontre le mardi 1er novembre 2022 au restaurant Le Forestier qui a réuni plus de 35 commerçants et commerçantes tous secteurs confondus et ayant pied à terre au centre-ville. Cette rencontre avait pour but d’écouter ces derniers sur les enjeux et les inquiétudes qu’apportaient les travaux de réfection prévue au centre-ville sur les rues Augusta et Prince à l’été 2023.

La Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST) constate que les enjeux identifiés se divisent en 2 catégories, pendant les travaux et après les travaux. En ce qui concerne à la période des travaux, les inquiétudes sont entre autres les coupures de services (eau, gaz, électricité), les livraisons des fournisseurs, la collecte des ordures, l’accès aux commerces en tout temps, la baisse d’achalandage, l’absence des terrasses et le tracé d’accès au centre-ville.

En ce qui a trait après les travaux, l’ensemble des participants était d’accord pour dire que la réduction des stationnements et le rétrécissement des rues n’était pas une bonne idée. Plusieurs commerçants sont inquiets que les personnes plus âgées ou à mobilité réduite délaissent le centre-ville au profit d’autre artère commerciale.

« À quoi bon revitaliser un centre-ville s’il est vide », s’est exclamée une des participantes encouragées par les applaudissements. « En été, oui peut-être mais en hiver ce sera catastrophique » ajouta une autre commerçante. L’ensemble des participants ont dénoncé l’absence de transparence dans le processus de consultation et regrette d’avoir été consulté seulement alors que les décisions sur le résultat final étaient déjà prises. Pour eux, plusieurs questions restent toujours sans réponse.

La Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST) a donc proposé aux personnes concernées de se doter d’une structure, et ce par la création d’un comité permanent des commerçants du centre-ville.

Ce comité, chapeauté par la CCIST est composé de 4 personnes qui étaient présentes parmi les participants et participantes de la rencontre et a pour mandat de recueillir des propositions, des solutions et de les adresser aux personnes concernées. Le comité aura également comme mandat de veiller à la défense des droits et intérêts des commerçants du centre-ville.

Publicité

Publicité