SorelTracy Magazine - Lundi, 4 juillet 2022

Mercredi 8 juin, 2022

Inauguration du Centre des arts contemporains du Québec à Sorel-Tracy

Dominique Rolland

(Stéphane Martin, 7 juin 2022) – Mardi soir, il y avait inauguration du Centre des arts contemporains du Québec à Sorel-Tracy. Cette soirée réservée aux dignitaires, différents artistes et membres des médias, précédait l’ouverture officielle au grand public le 18 juin prochain.

Dédié aux arts et à la culture, aux familles et à l’ensemble du public, le bâtiment accueillera, lors de son inauguration, une exposition réalisée par une trentaine d’artiste de renom nationale et internationale dont plusieurs tels Armand Vaillancourt, Bill Vazan, André Fournelle sont récipiendaires du Prix Borduas et d’autres prix prestigieux délivrés par le gouvernement du Canada et du Québec.

« Imaginez ce que l’on va faire à Sorel et en Montérégie. […] Aujourd’hui, on inaugure le centre de diffusion avec des salles multidisciplinaires. Les artistes y vont avec des prestations en direct, ça peut être des sculpteurs, des musiciens, etc. … À l’extérieur, on va avoir une galerie d’art monumentale, ce sera une première au Canada. On va offrir des ateliers de formation au grand public comme aux écoles. […] Ici, c’est un lieu qui a une importance historique et patrimoniale majeure au Québec. Nos infrastructures vont le faire renaître » déclare le directeur général du Centre des arts contemporains du Québec à Sorel-Tracy, Dominique Rolland.

Ce bâtiment reconstruit d’après son architecture d’origine était considéré, jusqu’à l’incendie l’ayant ravagé le 9 mai 2016, comme l’un des derniers vestiges de l’émergence de l’industrie maritime à Sorel-Tracy. En plus d’être l’un des derniers témoins historiques de l’importance du transport maritime et de la construction navale dans le développement de la municipalité depuis la deuxième moitié du 19e siècle, ce bâtiment est également un symbole des relations qui existaient entre le Canada et les États-Unis à la fin du 19e siècle. En effet, c’est à l’intérieur de celui-ci que se trouvait l’une des 30 agences consulaires que les États-Unis ont ouvertes au Québec au début du 19e siècle.

Serge Péloquin

« Il fallait redonner à ce lieu toute la noblesse qu’il mérite. La Richelieu a contribué à notre histoire et notre patrimoine. On pense que la rivière Richelieu doit être nommée rivière patrimoniale en débutant chez nous jusqu’aux lignes américaines. […] C’est déjà commencé avec une multitude d’œuvres d’art implantées dans plusieurs municipalités. C’est un beau projet pour tous. Nous avons hâte que le projet se mettre en marche pour fabriquer des œuvres nouvelles et en acquérir », laisse savoir le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

C’est donc le 18 juin que la population aura accès à ce bâtiment comprenant une salle d’exposition d’envergure et d’une salle multiservices est les prémices à l’implantation d’un complexe consacré à la création, la production et la diffusion en art multidisciplinaire.

Un complexe qui comprendrait des studio- résidences d’artistes, des ateliers individuels de création, un atelier d’art public, une salle événementielle et une galerie d’art extérieure.

On reconnait à gauche l’artiste Armand Vaillancourt

Un artiste de la région, Jocelyn Parenteau

Le guitariste Alexandre Éthier

Publicité

Publicité