SorelTracy Magazine - Dimanche, 21 juillet 2024

Vendredi 1 mars, 2024

Il se rend à Londres pour exposer un tableau qui n’est jamais arrivé à destination

Daniel Hertel Cournoyer devant un tableau qui a retenu l’attention d’une professeure de beaux-arts.

(Stéphane Martin, 1 mars 2024) – L’artiste extrusioniste de Sorel-Tracy, Daniel Hertel Cournoyer, revient d’une exposition à Londres avec toute une histoire à raconter.

Le salon d’art Parallax avait lieu du 16 au 18 février dernier en sol londonien et l’artiste n’avait misé que sur un seul tableau à y exposer. Or, l’œuvre d’art ne s’est jamais rendue à destination puisque la compagnie de transport n’aurait jamais respecté ses délais de livraison. « On m’avait d’abord promis que mon tableau allait arriver le 9 février. Puis, la date a été repoussée au 13 février et finalement, mon tableau n’est jamais arrivé à Londres. Les nombreux courriels et appels auprès de la compagnie de livraison n’ont rien donné. J’avais payé mon voyage et mon inscription au salon, mais je n’avais rien à exposer à mon kiosque. J’étais découragé », explique Daniel Hertel Cournoyer.

Ce dernier n’avait pas l’intention de rester les mains vides dans ce qui est considéré comme étant la plus grande foire d’art en gros d’Europe consacrée au design et à l’art indépendants. « Je suis toujours chanceux dans mes malchances. Ce n’est pas la première fois que j’expose à Londres et j’avais laissé certains de mes tableaux en entreposage lors de ma dernière exposition. C’est un concours de circonstances parce que je partais en France et qu’il était trop compliqué de remplir la paperasse pour que mes tableaux me suivent. J’ai donc fait sortir mes œuvres de l’entrepôt et j’ai pu participer à la foire en tant qu’exposant. »

Daniel Hertel Cournoyer avec une photo de la toile qui n’est jamais arrivée à destination.

« Je suis toujours heureux d’exposer mes oeuvres dans ce genre de foire puisqu’on y rencontre des artistes de partout. Je ne vais pas là pour vendre, mais pour élargir mon réseau de contacts et faire de belles découvertes. Cette année, j’ai rencontré une professeure de beaux-arts. En regardant un de mes tableaux et le prix demandé, elle me dit que je devrais vendre dix fois plus cher. Elle a reconnu que j’utilisais une technique unique dans le domaine. Se faire dire ça par une professeure de beaux-arts est extrêmement touchant », raconte celui qui serait le seul artiste reconnu au monde à pratiquer l’extrusionisme.

Voir texte :
L’extrusionisme : Il serait le seul au monde à pratiquer son art
3 novembre 2017

L’œuvre que souhaitait exposer Daniel Hertel Cournoyer s’intitule « Night Landing Heathrow » et représente ce que l’on peut apercevoir lorsque l’on regarde par le hublot de l’avion lorsque l’on atterrit à l’aéroport Heathrow de Londres. Aux dernières nouvelles, elle serait actuellement de retour au Québec. L’artiste devrait la récupérer sous peu et pourra l’exposer à la Galerie du parc Royal située au 51B, rue George à Sorel-Tracy.

Publicité

Publicité