SorelTracy Magazine - Dimanche, 21 avril 2024

Vendredi 23 février, 2024

Prévente de passeports décevante

« Il faut que les citoyens mettent l’épaule à la roue » – Jean-Pierre Groulx

Marielle Dumas (Adjointe administrative) et Jean-Pierre Groulx (Directeur général)

(Stéphane Martin, 22 février 2024) – À quelques mois de la tenue des Régates internationales de Sorel-Tracy et de la 46e édition du GIB Fest, l’organisation du Groupe GIB se désole du peu de passeports vendus en prévente et se questionne sur l’appui de la population.

Lors du Marché de Noël qui s’est tenu en décembre dernier, les festivaliers avaient la possibilité d’acheter les deux passeports combinés pour 75$. Plus récemment au GIB des Neiges, cette même combinaison était offerte au prix de 90$. « En date d’aujourd’hui, nous avons seulement 121 passeports pour les Régates de vendu et 369 passeports pour le GIB Fest. C’est à ne rien y comprendre, les gens achètent au compte-gouttes. Dans d’autres villes comparables, la population se mobilise et des milliers de passeports sont vendus en prévente. Il faut que les citoyens mettent l’épaule à la roue pour les activités de la région. C’est aussi ça l’achat local. Qu’importe le prix de nos passeports, on n’en vend pas », se désole le président-directeur général du Groupe GIB, Jean-Pierre Groulx.

« Pour le festival, nous avons dévoilé les noms de Karkwa, Les BB par Ludovic Bourgeois et Sara Dufour. Sur les réseaux sociaux, nous sommes inondés de réactions positives, mais ce n’est pas du tout représentatif au niveau des ventes », ajoute Monsieur Groulx qui mentionne que la programmation complète sera dévoilée dans les prochaines semaines.

Comparaison désolante

Le président-directeur général s’est livré à un exercice de comparaison qu’il qualifie de désolant. « L’an passé, on avait une belle programmation et l’on a misé, entre autres, sur FouKi. Le même artiste a fait déplacer 22 000 personnes à Lanoraie, 17 000 à Valleyfield et plus de 30 000 à Drummondville.  Ici à Sorel-Tracy, nous avons eu un maximum de 1 700 spectateurs. Ce n’est même pas 10% de la population, c’est désolant.  La même chose est arrivée avec les Cowboys Fringants en 2022. On venait d’apprendre que Karl Tremblay avait le cancer. En prévision d’une grande foule, on a choisi la plus grosse scène où l’on pouvait accueillir 12 000 personnes et c’est à peine si l’on en a eu 7 000 », mentionne Jean-Pierre Groulx.

« On fait tout pour qu’il se passe quelque chose à Sorel-Tracy. Les gens sont heureux, ils envahissent le centre-ville pendant le festival. Ils sont dans la rue et participent aux activités gratuites, mais ne s’impliquent pas financièrement », ajoute-t-il.

Dame Nature et les remboursements

Comme tous les organisateurs d’événements, le Groupe GIB est bien conscient d’être tributaire de la météo. « C’est peut-être un facteur qui influence les gens sur la décision de se procurer un passeport des mois à l’avance. Ça nous aiderait tellement à sentir que la population est derrière nous et ça faciliterait notre travail tout en assurant une continuité des choses. Nous sommes bien conscients qu’il s’agit de toute une mentalité à changer. »

En ce qui concerne la mention « non remboursable » inscrite sur les passeports, le président-directeur général est catégorique.  « Il n’y a aucun festival qui procède à des remboursements. Quand il pleut au Grand Prix de Montréal, les gens n’écrivent pas à Bernie Ecclestone pour se faire rembourser. L’an passé, nous avons été bons joueurs avec l’annulation des Régates. Nous avons d’abord tenté de les reprendre dans la fin de semaine de la Fête nationale, mais c’était impossible. Ensuite, nous avons pris la décision d’honorer les billets pour la prochaine édition. Ça représente plusieurs milliers de dollars que l’on choisit d’honorer pour remercier les gens qui nous font confiance, mais nous n’étions pas obligés de le faire », de conclure Jean-Pierre Groulx qui assure que son plaidoyer n’a que pour but de faire naître un sentiment d’appartenance de la population envers l’organisation du Groupe GIB.

 

Publicité

Publicité