SorelTracy Magazine - Vendredi, 23 février 2024

Samedi 27 janvier, 2024

Humiliante défaite de 8 à 2 contre les 3L

(Jean Doyon) – Rien ne va plus chez les Éperviers de Sorel-Tracy de la LNAH qui ont encaissé vendredi soir, une humiliante défaite de 8 à 2 faces aux 3L de Rivière-Du-Loup devant 838 spectateurs au Colisée Cardin. C’était la consternation chez les partisans de l’équipe. Leurs favoris montrent maintenant une fiche de 2 victoires et 9 défaites (dont trois en bris d’égalité) au cours des 11 dernières parties. Pour les 3L c’était une 4e victoire en cinq parties contre les Éperviers cette saison.

Les Éperviers avaient quand même un alignement intéressant.  Outre le retour au jeu du capitaine André Bouvert-Morrissette, le défenseur Maxime Ouimet était de la rencontre, de même que le nouveau venu Samuel Blanchet acquis dernièrement dans un échange avec RDL.  Par contre, Simon Danis-Pépin était absent.  Dans les filets Tristan Côté-Cazenave était d’office pour Rivière-Du-Loup, tandis que Philippe Desrosiers obtenait le départ pour les Éperviers.

Même que la première période a été plutôt dominée par l’équipe soreloise avec 16 tirs contre 8, mais est-ce le manque de confiance ou autre ?, les tirs au but étaient loin d’être d’exception, que des lancers sur le gardien qui n’avait pas besoin de bouger. On est loin de la redoutable attaque des Éperviers du début de saison.

Dès ses premières présences, Morrissette a fait sentir qu’il était prêt avec 2 attaques vers le filet, et on sentait le plaisir de Paquin-Boudreau de retrouver son compagnon de trio. Mais, le « fun » n’a pas duré longtemps, les 3L ouvraient le pointage lors d’un jeu de puissance à 17:17, grâce au départ un tir de la pointe de Tristan Pomerleau qui s’est retrouvée dans la baie vitrée derrière le gardien, pour revenir devant le but et profiter Maxime Guyon sur le retour, son 12e de la saison.

Tour du chapeau pour Maxime St-Cyr

Les Éperviers vont niveler en 2e période sur un jeu de puissance animé par Olivier Hinse, et c’est justement ce dernier qui complète un jeu de Paquin Boudreau et de Bilodeau à 1:24. Mais, les 3L répliqueront immédiatement lors d’une entrée de zone qui profite à Louik Marcotte, qui fait une passe à Maxime St-Cyr qui trouve le fond du but pour son 17e, et les hommes de Éric Haley reprennent les devants 2 à 1.

Sur la mise en jeu suivante, le format géant Guillaume Morin laisse tomber les gants contre Gaby Roch, et très franchement ce fut un gros combat, plutôt ouvert et les deux se sont échangés de bons coups jusqu’à ce que Morin plie un genou.

En mi-période, les 3L en ajoutent un autre sur un avantage numérique, Kasey Kulczycki était bien seul devant Desrosiers et attendait que Létourneau lui fasse la passe parfaite, ce qui fut fait pour le 3e de RDL. 3 à 1.

À 12:32, le gardien Philippe Desrosiers tente une passe derrière le but, il rate son jeu et la rondelle se retrouve devant le but. Et devant le but, c’était Maxime St-Cyr qui n’a pas raté en inscrivant son 18e pour un pointage de 4 à 1. Christian Deschênes décide de retirer Desrosiers et d’envoyer Marc-Antoine Gélinas. Il n’a pas eu le temps de se réchauffer que Alexandre Ranger dirigeait une rondelle sur lui en entrant dans la zone, et marquait le 5e des siens. Gélinas avait mal couvert le coin de son patin et le poteau. 5 à 1.

Tôt en 3e les Éperviers surprennent et en marque un 2e, Antoine Waked extirpait la rondelle à un défenseur des 3L et la refile à Jeffrey Durocher seul devant, qui marque d’un tir sur réception. Un 5e pour Durocher et c’est 5 à 2.

Mais les 3L ont du plaisir ensemble et poursuivent leur domination.  Christophe Lalonde travaille derrière le but et aperçoit Ranger dans l’enclave, lui fait la passe et marque le 6e d’un tir sur réception à 6:40.  6 à 2 3L.

Beaucoup de pénalités sont décernées en fin de rencontre et les 3L en ajoutent deux autres en avantage numérique. St-Cyr complètera son tour du chapeau, son 19e, avec tir sur réception dévié par un défenseur, tandis que Gabriel Denis plantera le clou dans le cercueil avec le 8e de son équipe à 17:47 sur des passes de Drolet et Crevier-Morin pour un compte final de 8 à 2.

Les 3L ont marqué 4 buts en 8 jeux de puissance en leur faveur. Les lancers 38-33 pour les 3L, tandis que 1- Maxime St-Cyr, 2- Tristan Pomerleau, 3- Alexandre Ranger furent le choix des Trois Étoiles du match.

 

Maxime Ouimet tente de remonter le moral au gardien Desrosiers

In Extremis

Publicité

Publicité