SorelTracy Magazine - Samedi, 15 juin 2024

Lundi 27 novembre, 2023

Fin de session en culture pour l’Université du 3e âge

(Stéphane Martin, 27 novembre 2023) – Mercredi dernier marquait la fin de session de l’automne 2023 pour les participants de l’Université du troisième âge Montérégie-Sorel-Tracy. Pour l’occasion, plus de 80 convives étaient réunis au Centre des arts contemporains où un après-midi culturel les attendait.

Liliane Hardy

« L’Université du troisième âge démontre que le plaisir d’apprendre c’est à tout âge. On a de plus en plus de jeunes retraités qui viennent nous voir. Ils sont très enthousiasmés. Toutes les conférences et les cours nous apportent quelque chose. Qu’importe le milieu d’où l’on provient. La socialisation est également un aspect très important. On se fait des amis. Il y a des membres qui reviennent année après année, et ce, depuis plus de 20 ans », commente la présidente de l’antenne de Sorel-Tracy, Liliane Hardy.

Monique Harvey

L’Université offre des cours, des conférences et des ateliers de divers types aux personnes de 50 ans et plus qui sont invités à participer en tant qu’auditeurs libres.  « Nous avons 30 antennes dans 11 régions du Québec. Ici à Sorel-Tracy, on a un beau comité. Je tiens à souligner le travail des bénévoles qui nous aident à tout organiser. […] On a traversé la pandémie au cours des dernières années, on ne l’a pas eu facile. On est revenu en force avec plus de 10 800 inscriptions à la grandeur de la province. L’Université du troisième âge est un programme qui s’autofinance, on ne reçoit aucune subvention. C’est grâce à votre soutien qu’on existe depuis 1976. Souhaitons-nous une longue vie », mentionne la directrice de l’Université du troisième âge, Monique Harvey.

Le maire de Sorel-Tracy est également impliqué dans le projet à titre de professeur d’histoire. Il présentera le 14 février prochain une conférence intitulée Le Canada, une histoire de corruption. « C’est hyper important de pouvoir se retrouver, discuter et apprendre des choses. C’est ce qui fait qu’une communauté est vivante et dynamique. On grandit tout le temps. Le patrimoine c’est une richesse qui nous permet de nous réapproprier nos lieux. Il faut être fiers de notre patrimoine, de notre passé et de grandir », affirme Patrick Péloquin.

Patrick Péloquin

Après avoir entendu les orateurs de mercredi, les étudiants ont effectué une visite de l’exposition LA FRAGILITÉ DE L’ÊTRE, assisté à un concert de la chanteuse Linda Collin qui était accompagnée de Marcel Therrien au saxophone le tout en dégustant un petit vin d’honneur.

Les détails concernant la prochaine saison d’hiver sont accessibles à l’adresse suivante : https://www.usherbrooke.ca/uta/prog/monteregie/mtg

Dominique Rolland

Linda Collin qui était accompagnée de Marcel Therrien au saxophone.

Publicité

Publicité