SorelTracy Magazine - Mardi, 29 novembre 2022

Lundi 21 novembre, 2022

EXPORT XXIV : Yvan Beauchemin dans les pas d’Adrien Bigras

Photo Courtoisie Facebook d’Yvan Beauchemin

Le fils d’Yvon Beauchemin est né le 15 mai 1958 à Montréal.  Au printemps 1964, sa famille a déménagé à Saint-Joseph-de-Sorel.  Il a fait ses études secondaires à la polyvalente Bernard-Gariépy et ses études collégiales au Cégep Bourgchemin avec option administration.  Dès 1967, l’année de l’Expo, il a accompagné son père comme cadet mais il n’a commencé à jouer au golf qu’en 1971.  Il a assisté à une clinique donnée par Gilles Barabé et Raymond Huot : ’J’ai été impressionné.’  Yvan avoue humblement avoir eu toute sa vie une mauvaise attitude devant l’échec : ’J’ai eu le réflexe de me fâcher au lieu d’être simplement résilient.  Maintenant je le regrette.  Je manquais de connaissance.  Mais j’ai mis des heures et des heures de travail acharné pour comprendre le golf.’

En 1986, après des années à apprendre son métier, il est devenu professionnel classe A.  Il a été engagé à Cowansville la même année. ‘Mon rêve de devenir pro s’est réalisé mais j’ai profité de mes jours de congé pour participer à des tournois professionnels.  On dit que j’ai gagné 49 tournois mais je crois en avoir gagné 44 de niveau supérieur, contre la crème des joueurs.’  Yvan a gagné 4 tournois en France, 2 en Floride et 6 au Canada.  Parmi ses souvenirs, le premier championnat canadien à Calgary en 1994 est le plus mémorable.

À la suite d’un accident de vélo en 2015, l’ancien membre du ‘big three’ avec Gilles Larochelle et Yves Tremblay, s’est retiré de la compétition.  Maintenant, remarié à Lucie Dufour, ils font ensemble tous les sports qu’il n’a pas pu pratiquer pendant sa carrière de golfeur : camping, vélo de montagne, kayak, pickel-ball, course à pied et un peu de golf.

Deux fois par semaine l’hiver, quand il est à Québec, il supervise des membres de B2 Golf, un club de golf intérieur auquel ressemble un peu au Golf Sim Sorel-Tracy.  A la suggestion d’organiser une rencontre entre les meilleurs golfeurs de la région de Québec et ceux de la région de Montréal, Yvan a fait :  ’Pas intéressé. On se ferait rincer!’.  Addendum : Yvan a remporté le championnat des Dunes en 1978.  En 2008, il était égal avec Adrien Bigras pour le championnat senior du Québec avant la dernière ronde.  Il a joué 64, Adrien 70. ‘Il jouait prudemment, défensif, en raison de son âge’ de dire Yvan qui l’a emporté par un sur Claude Tremblay.

Jean Larochelle

Pêle-Mêle

-Réactions au décès d’Adrien Bigras-Adrien, un champion, un ami, il me manque. (Duke Doucet, gagnant de 8 de ses 9 tournois en 1972).
– Monsieur Bigras, une légende.  Un des grands (Clément Ladouceur).
– Adrien Bigras, n’était peut-être pas le plus chaleureux.  Il était plutôt discret.  Quel joueur de golf! (Jean-Guy Poirier).
– J’ai l’autographe de M.Bigras dans un livre quelque part. J’avais 10 ans quand il était venu jouer à Sorel.  C’était une horloge.  Il était méthodique et calme. Sa faiblesse était peut-être la distance.  Frappait toujours à la manière de Lee Trevino i.e., un léger crochet.  Excellent sur les verts.  Bien habillé toujours. J’ai gagné mon premier championnat provincial à 10 ans à son club, Rosemère. Je trouvais qu’il y avait beaucoup de fleurs.  J’ai compris pourquoi il était toujours si bien vêtu.  Puis j’ai joué une fois avec lui dans un camp junior et je l’ai trouvé intimidant.  Pas de place pour l’humour sorelois! (Jean Larochelle).
– Un jour, je jouais à Rosemère avec des invités.  Adrien n’était pas là à notre arrivée mais il nous attendait au 18. Quel gentilhomme.(Roger Plante)

Yves Beaudry

Humour de la semaine- Le type qui a couru toutes les rues de la ville a oublié une rue : la rue Barrée ! (Réjean Plouffe)

L’employé de la semaine – Exceptionnellement c’est un homme!  Yves Beaudry de la Pharmacie Chez Coutu de l’ancien Tracy.  Toujours un mot pour dérider le client.

Manuel Fernandez

En 2023, la Boulangerie française aurait eu 50 ans car à compter de 1959, les Fernandez ont loué l’emplacement avant de l’acheter en 1973.  Triste nouvelle que sa fermeture le 2 décembre.  Qui n’a pas acheté un pain là une fois ?  Un mal pour un bien pour le Club de golf Sorel-Tracy ‘les Dunes’ car il se pourrait fort bien que Manuel Fernandez reprenne ses bâtons et se joigne à son ancien partenaire de jeu Bertrand Gagné.  ’J’ai acheté les parts de Hamilton Desserre dans le temps et je jouais avec Jocelyn Leclerc, Bertrand et Laurent Cordeau, trois verbomoteurs!’.  Deux personnes se sont montrées intéressées à acheter la Boulangerie française.  L’une avait l’argent mais pas le métier, l’autre le métier mais pas l’argent.  De conclure Manuel : « Les chances que quelqu’un achète la boulangerie sont de 5 sur 10. »


Daniel Neveu, un hôte parfait! Sur leur chemin vers la Floride MM Daniel Cournoyer, son frère Jean et Claude Paul ont fait un arrêt au mythique Pinehurst II.  Ils ne l’ont pas joué mais Daniel leur a fait visiter les lieux et leur a trouvé un départ à un autre terrain moins connu mais très beau,le Talamore.  Ils ont joué la meilleure balle contre Daniel et deux amis.  Le match était égal après 14 et l’ancien champion du Québec(1989) a clenché (bird-par-par-par) pour l’emporter par 3.

Alexandre Quesnel – Photo Steve Gauthier

Selon le Petit Robert 2022, Facebook est le seul endroit où tu parles à un mur sans être ridicule.(André Fournier)

Alexandre Quesnel, le nouveau venu chez les Éperviers, a présenté une fiche de 73 buts, 95 passes, 168 points en 129 matches de 2016 à 2019 avec le Marquis de Jonquière.  Samedi après-midi, il n’a pas mis de temps à se faire valoir : une aide et deux buts.

Du hockey sur glace au hockey sur ciment – Lors d’un récent match de hockey-balle télévisé à Ma Tv, Denis Courville qui se présentait comme conseiller dans le district Des Patriotes était l’invité d’Éric Charland.  Il nous a rappelé s’être impliqué dans le semipro en 2001 comme successeur de Mario Deguise à la présidence de la LHSPQ (Ligue de Hockey Semi-Professionnelle du Québec).

Maxime Lacroix auteur de 2 buts, 3 aides vendredi soir dernier pour Saint-Georges contre Montcalm, a gagné la Coupe Kelly avec les Stingraws de Caroline du Sud en 2009 (ECHL).

Maxime Lacroix – Photo Steve Gauthier

André-Toto-Guillemette aurait volé le show au CRAFDA (Centre des Aînés Au Fil des Ans) samedi soir dernier.  Il a personnifié trois artistes dont Elvis Presley.  Noëlla Cournoyer, originaire de Yamaska elle aussi, a bien amusé l’assistance avec son interprétation de Moi je mange.  Mesdames Gaston et Gérald Bibeau, elles ne sont pas les seules à le dire, ont passé la plus belle des soirées : ‘ Nous avons d’abord eu droit à un somptueux buffet style all you can eat. Un excellent dessert. Le tout pour 25$. Nous en avons eu pour notre argent.’  Ce spectacle sera représenté au Marquis II et possiblement au Château Langelier.

Bonne fête!

21 : Jean-Claude Mondou, Christianne Bérubé, Linda Dubé, Diane Beauchemin, Marie Durand
22 : Jonathan Forest, Yves Péloquin, Francine Charron, André Lamothe, Jean Letendre, Olivier Nadeau, Mariette Haché
23 : Francine Moisan, Louise Guimond, Bertrand Gagné, Richard LeBlanc, Sylvie Mercier, Marylène Côté, Michel Mongeau, Laurent Cordeau
24 : Sylvie Hébert, Liane Boulet, Michel Gendron, André Lavigne, Marcel Simard

Pierre Mondou

25 : Martine Bruneau, Madelaine Craig, Ginette Marchand, Ian Arsenault, Yves Blanchette
26 : Jean-François Cartier, Fabien Fagnan, Lise Mineault-Plante, Denis Saint-Germain, Richard Duguay, Diane Brisebois
27 : Pierre -Devils- Mondou, Brendon Saindon, Diane Joyal, Robert Gaudette, Claude Bérard, Éric Dubeau, Martin Bourque, Sabin Farley

Le nombre de la semaine- Plus de 600 000 Québécois souffrent d’insécurité alimentaire.

La pensée de la semaine – La faim justifie la fin. (Nabil Alami)

Bonne semaine!

Publicité

Merci a mes commanditaires

commanditaire commanditaire commanditaire commanditaire commanditaire commanditaire commanditaire commanditaire commanditaire commanditaire commanditaire commanditaire