SorelTracy Magazine - Vendredi, 23 février 2024

Dimanche 11 février, 2024

Éperviers: Encore une autre défaite de 7 à 3

(Jean Doyon) – Dans une rare rencontre un samedi soir à 19h30 au Colisée Cardin, les Éperviers de Sorel-Tracy de la LNAH recevaient la visite des Marquis de Jonquière.  Et ce sont seulement 790 spectateurs qui étaient présents au Colisée, et qui ont vu les Marquis l’emporter haut la main au compte de 7 à 3, le même score que la défaite de jeudi à Laval.

Une autre contre performance des Éperviers, alors qu’il y avait des caméras et des journalistes pour couvrir l’ancien de la Ligue Nationale de 52 ans, Donald Brashear, le #51 des Marquis qui était de la rencontre.  Alexandre Picard (2b 1p), Philippe Paradis (1b 3p) et peut-être même le gardien Philippe Cadorette (33 arrêts) ont été dominant chez les hommes de Bob Desjardins.

Avec sa passe sur le but de Philippe Paradis en deuxième période, Donald Brashear a atteint la barre des 100 points en carrière dans la LNAH!

Du côté des Éperviers, les problèmes en défensive, le manque de cohésion et d’inspiration, on dirait même que le joueurs sont nerveux quand ils ont la rondelle, n’ont pas sû stopper les gros Marquis, cependant ils ont connu une meilleure 3e période.

C’est le gardien Philippe Desrosiers qui était d’office devant le filet des « Gars de Sorel », tandis que Philippe Cadorette protégeait celui de Jonquière.

Les Marquis ont un coup de patin différent des autres équipes ce qui a amené du jeu, on dirait, plus ouvert.  Mais c’était de voir Mathieu Ayotte, qui avait un but certain tôt en première période lors d’un jeu de puissance des hommes de Christian Deschênes, qui a préféré garder la rondelle et raté la cible complètement, au lieu de lancer au but.  Le jeu avait été habilement préparé par ses coéquipiers.

À 4:53, sur une punition d’indiscipline, (pour ne pas dire inintelligente) du défenseur Ouimet alors que les Éperviers étaient déjà à court d’un homme, les Marquis ont ouvert le pointage, sur un brillant jeu de passe et un tir de Philippe Paradis dévié par Alexandre Picard.

En 2e période, les Marquis ont ouvert la machine en marquant 4 buts contre 1 seul pour les Éperviers.  Philippe Paradis et Alexandre Picard ont « donné le show » pour les hommes de Bob Desjardins.

À 4:35, Brashear et Gravel des Marquis ont travaillé fort dans le coin pour pousser la rondelle devant le but à Philippe Paradis qui allait marquer son 9e.  Ensuite, Ouimet se fait frappé par derrière par un joueur adverse et les Éperviers sont en jeu de puissance.  Gabryel Paquin-Boudreau viendra marquer son 6e de la saison (Hinse, J.Malouin), résultat d’un tir de la pointe partiellement voilé qui a battu Cadorette.

34 secondes plus tard, Philippe Paradis entre en territoire sorelois et exécute une passe parfaite devant à Alexandre Picard, qui n’a juste à faire dévier derrière Desrosiers pour faire 3 à 1 Marquis.

Les Hawks bénéficient d’un autre avantage numérique, mais trouvent le moyen de gaffer encore en défense et de laisser filer deux joueurs des Marquis seuls contre Desrosiers.  Riendeau et Picard s’échangeront le précieux, pour finir le jeu par un but, le 9e de Yanick Riendeau pour faire 4 à 1 lors d’un désavantage numérique.

Sur un jeu de puissance des Verts, Christian Ouellet pousse et pousse encore lors d’une mêlée devant le but sorelois et marque son 5e, sur des passes de (Paradis, Verpaelst).  Desrosiers était pratiquement laissé à lui-même. 5 à 1 Jonquière.

En 3e, soit les Éperviers ont mieux joué, soit les Marquis ont levé le pied.  Joey Ratelle a aidé les Éperviers en écopant d’une punition « stupide », qui l’a porté à aller frapper le bâton du gardien Desrosiers.  Les locaux ont réduit l’écart sur ce jeu de puissance, et Gabryel Paquin-Boudreau marque son 2e du match à peu près dans les mêmes circonstances que le premier, soit un tir de la pointe sur des passes de Bilodeau et Bouvet-Morrissette.

Mais, encore des erreurs en défensive, en tentant de relancer l’attaque, se sont retournés contre Sorel et ont permis à Jérôme Gravel de marquer son 3e de la saison, le 6e des Marquis sur des passes de Drolet et de Ratelle.

Sorel-Tracy tente quand même d’améliorer leur sort et lors d’un 4 contre 4, André Bouvet-Morrissette et Maxime Ouimet s’échangent des passes pour finalement la remettre à Olivier Hinse qui inscrivait son 10e de la saison et faire 6 à 3 Marquis.

Mais, pendant une attaque des Marquis, Desrosiers exécute deux arrêts, mais la rondelle se retrouve sur le bâton du défenseur Félix-Olivier Chouinard qui marquait son premier but dans la LNAH, sur un boulet de canon de la ligne bleue, sur des passes de Ratelle et Ouellet, pour un compte final de 7 à 3.  Le Match s’est d’ailleurs terminé dans le tumulte.

Les lancers 36 – 28 en faveur des Éperviers.  Les Trois Étoiles : 1- Philippe Paradis, 2- Alexandre Picard, 3- Gabryel Paquin-Boudreau.

Publicité

Publicité