SorelTracy Magazine - Jeudi, 13 juin 2024

Samedi 3 février, 2024

Enfin une victoire des Éperviers et encore en fusillade contre le COOL FM

Le but de David Bastien un fusillade a confirmé la victoire des Éperviers

(Jean Doyon) – Il n’y a rien à faire, en six affrontements entre le Cool Fm de St-Georges et les Éperviers de Sorel-Tracy cette saison, cinq de ces six parties se sont terminées en tir de barrage, et le match d’hier soir au Colisée Cardin n’a pas fait exception, mais cette fois-ci ce sont les Éperviers qui l’ont emporté, par un autre pointage de 2 à 1.

Mais, ça ne s’est pas éternisé en fusillade très longtemps, car au lieu d’avoir besoin de 10 ou 12 vagues comme les dernières fois, on a abrégé le tout à quatre tirs en tout. Les deux joueurs du COOL ayant fait choux-blancs, André Bouvet-Morrissette a marqué en premier et David Bastien a confirmé la victoire par la suite au 4e tir.

Heureusement, car ce match ne passera pas à l’histoire. Avec un total de 42 tirs en tout (26-21 en faveur du COOL FM), le jeu s’est plutôt déroulé avec prudence, les deux équipes cherchant la faille chez l’autre, tout en profitant de quelques occasions de marquer, sans plus. Et c’est sans compter de l’accrochage qui devenait agaçant vers la fin.

Les Éperviers ont donc mis fin à une séquence de 3 défaites consécutives et ils se devaient de rebondir. Marc-Antoine Gélinas était au boulot devant la cage des hommes de Christian Deschênes, et Sébastien Auger pour les hommes de Martin Larivière, qui lui agissait comme entraineur-chef pour les Beaucerons.

Bien que le COOL se promenait avantageusement dans la zone des Sorelois en début de match, un jeu de puissance a été profitable aux locaux.  D’un tir foudroyant de la pointe, sur cet avantage numérique, Gabryel Paquin-Boudreau ouvre le pointage après un bon échange entre Bilodeau et Hinse.

Par la suite, on a vu Auger faire le grand écart et bloquer un tir sur réception contre David Bastien sur un autre jeu de puissance, et par la suite ce fut au tour de Gélinas de se surpasser contre Benjamin Lagarde qui avait déjoué tout le monde pour se rendre au gardien de but de Sorel-Tracy, et voir ce dernier avoir le dernier mot. Deux gros arrêts de part et d’autre.

À la 14e minute de jeu, Yannick Tifu nous offre enfin quelque chose à écrire, en égalisant le pointage sur un tir de loin, alors qu’il tricotait en zone des Éperviers.  Faut dire que les Éperviers venaient de connaitre une bonne séquence en zone de la Beauce.  Un 5e pour Yannick Tifu sur des passes de Cloutier et Breton.

Ce but a semblé réveiller quelque chose et on a eu une belle séquence de «Up and Down » excitant pour le reste de la période. En 3e, le cool a bénéficié de 2 jeux de puissance, mais les Éperviers se sont très bien défendus, et alors qu’il ne restait que 4 minutes au tableau, les Sorelois ont bombardé Auger de façon soutenue qui aurait pu couter cher au COOL.

Une prolongation bizarre, de nombreux jeux ratés, des chances manquées, ça manquait de finition et beaucoup d’accrochage. Choquant ! La fusillade a finalement fait un maître et ce sont les Éperviers qui en sont sortis gagnants.

Bon, le choix des Trois Étoiles a été décerné à: 1- Marc-Antoine Gélinas, 2- André Bouvet-Morissette, 3- David Bastien, mais très franchement pour ma part, il faut saluer le travail de Benjamin Lagarde du COOL FM qui a donné la frousse aux Éperviers à au moins trois reprises

Il restera donc un dernier match à jouer au calendrier régulier des Éperviers contre le COOL FM et ce sera au Centre Lacroix-Dutil à St-Georges de Beauce, un peu plus tard en février. Mais, la prochaine semaine risque d’attirer l’attention, car les Éperviers seront à Laval jeudi prochain le 8 février 20h00 pour se mesurer aux Pétroliers, et les Hawks reviendront au Colisée Cardin, notez bien le SAMEDI LE 10 FÉVRIER À 19H30, contre les Marquis de Jonquière.

Ah oui…, et il y avait 787 spectateurs ce soir au match (?), j’espère que vous verrez le soudain changement ?

Publicité

Publicité