SorelTracy Magazine - Jeudi, 20 juin 2024

Mardi 13 juin, 2023

En équilibre vers l’avenir pour les directeurs provinciaux de la protection de la jeunesse

Longueuil, le 13 juin 2023 – À l’occasion de ce 20e bilan annuel et du 20e anniversaire de l’application de la loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA), les directeurs de la protection de la jeunesse (DPJ), qui sont aussi directeurs provinciaux (DP) en vertu de la LSJPA, ont choisi d’unir leur voix pour parler d’un aspect important et souvent méconnu de leur travail : leur intervention auprès des jeunes contrevenants dans le cadre de cette loi.

Tomber, se relever. Plusieurs jeunes contrevenants suivis par les DPJ/DP vivent une longue traversée vers un avenir incertain. Trouver son équilibre après les tumultes de l’adolescence est un enjeu auquel nous devons tous faire face, avec plus ou moins de défis. Mais pour certains jeunes, le parcours est souvent plus ardu, semé d’embûches et de détours. Dans ces cas, l’intervention des DPJ/DP, de concert avec plusieurs partenaires, devient nécessaire et essentielle pour permettre à ces jeunes de retrouver leur équilibre.

« Vingt ans de bilan à faire le point sur le nombre de signalements, le taux de rétention, les types de compromission… Mais, au-delà des statistiques, ce sont des milliers de familles et de jeunes qui ont été soutenus et accompagnés par nos équipes. Nombre d’histoires ont connu une fin heureuse grâce à la mobilisation de nos gestionnaires et de nos intervenants qui mettent l’intérêt des enfants à l’avant-plan et savent, chaque jour, travailler et développer les forces et compétences de ces familles. C’est aussi l’occasion de saluer nos délégués à la jeunesse qui suivent les jeunes contrevenants sous la LSJPA et qui croient intrinsèquement au fait de réhabiliter les jeunes plutôt qu’à les punir. Avec un taux de réussite très important, c’est toute notre société qui en sort grandie. », Marie-Josée Audette, directrice de la protection de la jeunesse de la Montérégie et directrice provinciale

Histoires d’adolescents contrevenants
Afin de donner un visage humain aux chiffres et rappeler que derrière chaque statistique se trouve un jeune qui vit de nombreuses difficultés, les DPJ/DP vous présentent cinq histoires d’adolescent, sous forme de récits numériques. Les histoires sont réelles, seuls les prénoms ont été changés pour préserver l’anonymat des jeunes. Nous les avons appelés Rosalie, Tommy, Maxime, Samuel, et K.

Cette année 8 554 adolescents ont reçu des services en vertu de la LSJPA au Québec, ce qui constitue une hausse de 14,5% par rapport à l’an dernier.

À l’application de la loi sur la protection de la jeunesse, les DPJ ont enregistré une faible hausse de signalements traités de 2,5 % et une baisse de signalements retenus de 2 %. Les signalements retenus concernent surtout la négligence et l’abus physique. Le nombre d’enfants pris en charge en vertu de la Loi sur la protection de la Jeunesse a augmenté de moins de 1%.

Statistiques régionales en Montérégie pour 2022-2023 :

• Nombre de signalements traités : 20 820. Il s’agit d’une diminution de 17 signalements traités comparativement à l’exercice 2021-2022.

• Nombre de signalements retenus : 5 805. Il s’agit d’une augmentation de 370 signalements retenus comparativement à l’exercice 2021-2022.

• Le taux de rétention des signalements est de 27.9 %. L’an dernier, il était de 26.1 %.

• Les signalements proviennent toujours en majorité des employés d’organismes publics (33.9 %); les proportions n’ont presque pas bougé par rapport aux années précédentes.

• Le principal milieu de vie des enfants pris en charge par la DPJ est toujours le milieu familial (44.2 %). De plus, une proportion de 15.4% est confiée à une personne significative.

• 1504 adolescents contrevenants ont reçu des services en vertu de La LSJPA. Une augmentation de 270 jeunes comparativement à 2021-2022.

• 875 décisions d’orientations et de décisions du directeur provincial.

Publicité

Publicité