SorelTracy Magazine - Mercredi, 22 septembre 2021

Mardi 7 septembre, 2021

Élections municipales et transition socio-écologique

En mai dernier, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) publiait sa Plateforme municipale pour le climat. En introduction, sa présidente écrivait : Au cours de la dernière année, la pandémie a occupé une place majeure dans nos vies, elle a pris toute la place dans l’actualité, avec raison. Toutefois, nous disons qu’elle ne doit pas occulter l’importance de la lutte aux changements climatiques. La crise climatique est réelle et nous en subissons les conséquences, peu importe l’endroit où nous vivons…

La pandémie a non seulement bouleversé nos vies, mais tout comme les méga feux, les records de chaleur de cet été ou encore la disparition de nombreuses espèces vivantes, elle nous a révélé l’absence de préparation et l’improvisation des gouvernements face à une des crises annoncées depuis des décennies par les scientifiques. Elle nous a également appris que cet aveuglement volontaire avait des conséquences inégalitaires puisque ce sont les personnes démunies qui sont les plus affectées.

À l’aube des élections municipales et sachant que d’autres crises sont prévisibles, on peut se demander si nos élus locaux y seront préparés étant donné qu’ils seront parmi les premiers interpelés lors d’autres situations critiques. Dans un contexte où notre environnement matériel, écologique, climatique, sanitaire, social et économique continuera de subir de profonds changements de notre vivant, nous avons dans ce contexte à titre de citoyens, une responsabilité et un rôle en ce qui concerne notre propre sécurité et notre avenir que nous ne pouvons déléguer.

Les élections du 7 novembre sont une occasion d’aborder la question du rôle des municipalités et de la MRC dans un contexte d’adaptation et des élus comme acteurs majeurs qui auront, ou pas, anticipé les bouleversements auxquels nous devrons faire face. Car à n’en pas douter, des changements majeurs à notre mode de vie auront lieu à l’exemple de ce que l’on peut voir ailleurs, et, que l’on aime ou pas, nous devons nous y préparer.

Faire l’autruche à un prix qui ne cesse d’augmenter. Particulièrement pour les plus vulnérables. Suite à l’expérience récente, on peut s’attendre à ce que les candidat•e•s fassent preuve de leadership, s’engagent à comprendre les dangers qui nous menacent, développent une vision à moyen et long terme. Nous souhaitons qu’ils et elles se commettent et passent concrètement à l’action pour gérer les risques. Question d’être responsable.

Concrètement qu’ils s’engagent à:

– Présenter et à faire adopter par leur conseil et par la MRC la Déclaration citoyenne universelle d’urgence climatique (DUC) et à adopter si ce n’est déjà fait la Déclaration Unis pour le climat de l’UMQ;

– Lutter contre l’étalement urbain et l’empiètement sur les aires agricoles et naturelles notamment en favorisant la construction de logements sociaux;

– Ouvrir le dialogue avec les acteurs locaux afin de produire un diagnostic du territoire sur la sécurité d’approvisionnement pour les biens et services essentiels (eau, nourriture, services sociaux et de santé, énergie, etc.), notamment pour les ménages démunis

– Mettre en place d’une gouvernance inclusive et éclairée dans un contexte de transition socio-écologique

Nous sommes déjà demain et à titre de citoyen•ne•s, il nous appartient d’échanger avec les aspirant•e•s à des postes électifs sur leur compréhension et leurs engagements pour les quatre prochaines années concernant la transition socio-écologique. C’est de notre avenir dont il s’agit.

Source : Groupe de citoyens

Yves Fortin, Citoyen et ex coordonnateur du plan de développement durable (Agenda 21) de Sorel-Tracy
René Lachapelle, Coalition Eau Nature Air pure Pierre-De Saurel (CENAP)
Louise Delisle, citoyenne
Claude Maheux Picard, DG Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTEI)
Daniel Blanchette, citoyen
Daniel Bérubé, citoyen engagé
Claude Dansereau, syndicat de l’enseignement du Bas-Richelieu
Andrée Chartier, CENAP
Cécile Michoux, citoyenne (Spécialiste Changements climatiques)
David Lesiège, citoyen
André Pépin, citoyen membre de la CENAP
Maxime Dumontier, enseignant CEGEP Sorel-Tracy
Julie St-Louis, citoyenne et membre de la CENAP
Madeleine Carrière, citoyenne
Louise Marie Bergeron, citoyenne
Jean-Michel Leclaire, membre de Association Des Retraitées Et Retraités De L’éducation du Québec (AREQ)
Louis-Philippe Paulet
Président du Syndicat des Enseignantes et des Enseignants du Cégep de Sorel-Tracy – SEECST)

Publicité

Publicité