SorelTracy Magazine - Mercredi, 22 septembre 2021

Mercredi 25 août, 2021

Élections fédérales 2021

Yanick Caisse tire un bilan positif de sa première semaine

Sorel, 25 août 2021 — Alors que la première semaine de campagne se termine, Yanick Caisse juge que les conservateurs ont présenté un plan solide aux électeurs et électrices de Bécancour-Nicolet-Saurel. Le Contrat avec les Québécois et les Québécoises dévoilé cette semaine par le chef des conservateurs Erin O’Toole est un engagement clair et net envers le Québec et ses besoins, une première dans l’histoire. Des annonces se trouvant dans le Plan de rétablissement du Canada, la plateforme électorale dévoilée plus tôt cette semaine, en éthique, en logement, en culture et en création d’emplois sont venues compléter le tout.

« Les conservateurs savent où ils s’en vont. On l’a prouvé cette semaine avec nos annonces qui touchent directement les préoccupations des Québécois et des Québécoises : le logement, le coût de la vie, l’emploi et la culture. Concrètement, les citoyens et citoyennes de veulent pouvoir conserver leur niveau de vie après la pandémie et sont inquiets par le manque de plan des libéraux. Je comprends mes électeurs et électrices d’être déçus et inquiets face à la possibilité d’un autre gouvernement libéral. Il n’y a pas à dire que c’est seul le Parti conservateur peut remplacer Justin Trudeau et peut agir pour Bécancour-Nicolet-Saurel », a affirmé M Caisse.

Contrat avec les Québécois et les Québécoises

Durant les 100 premiers jours d’un gouvernement conservateur, Erin O’Toole et son équipe conservatrice vont débuter la mise en œuvre de cet engagement, notamment :

1.   Donner plus de pouvoir en immigration : le Québec doit avoir plus de pouvoir sur les décisions en ce qui concerne la sélection des immigrants et des réfugiés qui vont entrer dans la province.

2.   Protéger la langue française en appliquant la Loi 101 aux entreprises à charte fédérale au Québec.

3.   Donner tous les outils au Québec pour protéger et conserver son patrimoine bâti, architectural.

4.   Respecter le droit du Québec à adopter ses propres lois, comme la loi sur la laïcité de l’État (Loi 21).

5.   Négocier avec le gouvernement du Québec pour créer un rapport d’impôt unique, tout en préservant les emplois fédéraux en région.

6.   Injecter sans condition de l’argent dans le système de santé québécois.

7.   Ne pas augmenter les taxes et les impôts.

8.   Adopter une loi anticorruption pour assurer l’intégrité et faire le ménage à Ottawa.

9.   Diriger un gouvernement qui va toujours respecter les droits humains incluant le droit des femmes de choisir pour elles-mêmes.

Le contrat est disponible à www.agirpourlequebec.ca.

Agir pour l’économie locale

La pandémie a entraîné de lourdes conséquences auprès des entrepreneurs et des entreprises familiales. Pour encourager l’économie locale et donner du répit aux familles, un gouvernement conservateur donnera congé de TPS pour le mois de décembre. Une belle façon de terminer cette année qui ne fut pas de tout repos!

Agir pour contrer la crise du logement

Les conservateurs ont annoncé leur plan pour construire un million d’habitations à travers le Canada au cours des trois prochaines années, tout en empêchant les investissements étrangers de faire grimper les prix des maisons. Ces mesures concrètes ont comme objectif de rendre disponibles plus d’options de logements abordables pour les Canadiens d’abord.

Agir pour plus éthique et de transparence

Le Plan de rétablissement du Canada va punir les infractions à l’éthique par les politiciens et nettoyer le gâchis à Ottawa. Les conservateurs promettent d’adopter des lois sur l’éthique plus sévères, empêcher la dissimulation et assurer que le lobbying est correctement réglementé.

Agir pour encourager la création d’emplois

Le Plan canadien en hausse d’emploi permettra de récupérer le million d’emplois perdus depuis le début de la pandémie en se concentrant sur les secteurs les plus durement touchés, notamment en incitant les entreprises à embaucher, à réduire leur fardeau réglementaire et à réformer le régime fiscal pour récompenser le travail.

Agir pour la préservation de notre patrimoine

Pour soutenir les municipalités dans leur désir de préserver le patrimoine bâti de leur région et pour se tenir debout devant les adeptes du « wokisme » et de la « cancel culture », les conservateurs créeraient le Fonds de préservation du patrimoine canadien qui vise à les aider à préserver et à restaurer les monuments historiques, les statues et les bâtiments patrimoniaux en prenant en compte la diversité des besoins et surtout des priorités locales et régionales. Ce fonds aurait un budget de 75 millions $ sur cinq ans.

Source : Comité électorale de Yanick Caisse

Publicité

Publicité