SorelTracy Magazine - Vendredi, 23 février 2024

Mercredi 24 janvier, 2024

Cette semaine au Conseil de ville:

Éclairage du Colisée Cardin, acquisition d’un camion autopompe et sécurité sur le chemin des Patriotes

(Stéphane Martin, 24 janvier 2024) – Voici un condensé de quelques résolutions adoptées lors de la dernière assemblée ordinaire du conseil municipal de la Ville de Sorel-Tracy du 22 janvier dernier.

Travaux de réfection de l’éclairage de la patinoire au Colisée Cardin

À titre de plus bas soumissionnaire, c’est l’entreprise Dufault Électrique qui réalisera le contrat de travaux de réfection de l’éclairage de la patinoire au Colisée Cardin pour la somme de 619 008,15 $, toutes taxes comprises.

Une provision de 61 900,82 $ représentant 10 % de la valeur du contrat a été autorisée pour les imprévus, ce qui porte le montant maximal autorisé à dépenser à 680 908,97 $, toutes taxes comprises, pour la réalisation de ce contrat.

Photo d’archives Kapricom

Acquisition d’un camion autopompe pour le Service de protection et d’intervention d’urgence

Un camion autopompe s’ajoutera à la flotte de véhicules d’urgence des pompiers de Sorel-Tracy. Il sera acheté à l’entreprise Camions Carl Thibeault au montant de 1 369 965,07 $, toutes taxes comprises.

Le Service des loisirs devient le Service du loisir et milieu de vie

Afin de mieux représenter la vision et de refléter les valeurs du conseil municipal, l’appellation du Service des loisirs de Sorel-Tracy change pour celui du Service du loisir et milieu de vie.

La décision a été prise sous divers considérants, dont le fait que le loisir municipal exerce un rôle essentiel en développement de la communauté́ puisqu’il agit sur la qualité́ de vie et la santé des personnes, qu’il contribue au développement des liens sociaux et du capital social et qu’il constitue un lieu d’expression et d’apprentissage de la vie démocratique. Il a également été pris en compte que la Ville identifie ce service comme étant une sphère d’activité́ municipale fédératrice regroupant l’ensemble des actions et des champs d’intervention qui se rapportent au maintien et à l’amélioration de la qualité́ de vie des citoyens.

Photo d’Archives Kapricom

Installation de bollards de protection sur le chemin des Patriotes

Une demande a été envoyée au ministère des Transports et de la Mobilité́ durable afin de procéder à l’installation de bollards de protection qui permettrait de sécuriser une portion de la piste cyclable du chemin des Patriotes.

La portion visée se situe entre la rue des Sables et la rue Pouliot qui est sous la juridiction du ministère. On y remarque que la vitesse autorisée sur ce tronçon est de 70 km/h et qu’il est utilisé tant comme lien cyclable, comme lien piétonnier utilisé également par les personnes à mobilité réduite et qu’il est le seul lien desservant ce secteur résidentiel.

Afin de veiller à la sécurité des utilisateurs, il est demandé au ministère de procéder à l’installation de bollards de protection, de part et d’autre du chemin des Patriotes, entre la rue des Sables et la rue Pouliot.

Points d’information et commentaires des élus

Le conseiller municipal du district Bourgchemin, Olivier Picard, rappelle que l’assemblée publique de consultation pour le projet domiciliaire entre la rue des Muguets, le boulevard de Tracy et le chemin St-Roch aura lieu le lundi 12 février prochain dès 18h00 à l’hôtel de ville.

Il y aura la présentation du projet par le service d’urbanisme et la possibilité de poser des questions et de faire des commentaires sur le projet.

Le maire de Sorel-Tracy, Patrick Péloquin, a profité de son temps de parole afin de rassurer les citoyens qui seraient inquiets du dernier décret gouvernemental qui démontre une légère baisse de la population soreloise.

La population de Sorel-Tracy est maintenant établie à 35 849 habitants, soit une baisse d’un peu plus de 240 citoyens par rapport au dernier décret.  « C’est un peu normal avec une population vieillissante. Pour qu’une population augmente dans une municipalité, il faut que la municipalité soit dynamique. Il faut faire du développement économique pour créer de l’emploi. C’est là-dessus que l’on travaille […] Il faut créer un milieu de vie stimulant. […] La communauté fait en sorte que les gens vont être attirés par une ville et qu’ils vont y faire leur vie. […] Il faut être fier de notre ville, regarder vers l’avant et rester positif », de conclure Patrick Péloquin.

Publicité

Publicité