SorelTracy Magazine - Dimanche, 21 avril 2024

Vendredi 28 juillet, 2023

Article de «La Presse» le meilleur guitariste au Québec

Deux des meilleurs guitaristes cités sont des Sorelois

(Chronique de Jean Doyon) – Un article très intéressant de Sylvain Sarrazin, paru le 25 juillet dans le journal La Presse, tentait de déterminer qui était le meilleur guitariste du Québec. En questionnant quelques artistes du milieu québécois, le journaliste s’est plutôt heurté à; « …le meilleur, ça n’existe pas. », rétorquant qu’il a beaucoup de styles musicaux et que c’est toujours selon les goûts de chacun.  J’avoue être en parfait accord avec ça !

La question a cependant été posée à d’excellents guitaristes québécois comme; Steve Hill, Simon Godin, Dan Mongrain, Paule Magnan et plusieurs autres, et parmi les réponses deux noms ressortent, et ce sont justement deux « gars de Sorel », Pierre Côté et Stéphane Tellier. D’ailleurs, le directeur musical de «Belle et Bum», Simon Godin a été très élogieux envers Pierre Côté en disant: « OK. Pierre Côté. Ça se peut pas de jouer de la guitare comme ça. Il est capable de faire tout, de façon incroyable. Donne-lui une guitare classique, tu vas penser qu’il est guitariste de flamenco. Pareil pour le jazz ou le country. Une guitare avec un floyd (électrique)? Il te jouera Van Halen. »

De son côté, la guitariste de flamenco depuis 40 ans, Caroline Planté a plutôt porté son regard sur Stéphane Tellier, qu’elle admire de longue date. « Je le trouve différent, il a une façon de composer et d’approcher l’instrument qui me touche et me rejoint. J’aime sa polyvalence et sa sensibilité. Il parle avec son instrument. »

Lire l’article de la Presse en cliquant ici

Pierre Côté (Photo de son site web) et Stéphane Tellier (Photo d’archives Jean Doyon)

Dans mon souvenir, Pierre Côté hypnotisait déjà bien du monde au début des années 80, par son jeu sur la guitare. C’était impossible de tenter de se comparer à lui. À l’époque, je faisais partie du groupe Gibraltar, qui tournait quand même pas mal, mais on ne ratait pas l’occasion de se réunir pour aller voir le groupe BLITZ, qui comptait dans ses rangs: Pierre Côté (Guitare lead), Luc Cournoyer (Guitare & voix), feu Marc Gendron (Voix et Basse) et Claude Cardin alias «Baguette» à la batterie.

L’audience était composée de 50-50 fans du groupe et de musiciens. Ils jouaient du stock différent, mais leur spécialité était les oeuvres du groupe canadien RUSH, et plus spécialement «La Villa Strangiato», qui faisait l’unanimité.  Branché à son ampli Cerwin-Vega, Côté sonnait l’enfer et en mettait plein les oreilles. Il y a un certain soir mémorable dans le Carré Royal qui a probablement été le summum !

Dans le cas de Stéphane Tellier, lui, on le voit pas mal plus souvent chez nous. Aujourd’hui, il chemine dans un style musical qu’il dit aimer profondément, mais même si on le voit la plupart du temps avec une guitare acoustique, donnez-lui une électrique et il va vous allumer solide.

Mon souvenir avec Stéphane Tellier, remonte à 1993, alors que je réalisais le premier album de BAL MESQUIN (Avant-propos, avec François Coutu du Studio Tucson), formé de: José Riendeau (Voix), Stéphane Tellier (Guitares), Serge Lamothe (Basse) et Steve Desaulniers (Batterie).

Dans l’une des chansons, son solo de guitare était un brin bizarre. Je lui avais alors demandé: « Essaye dont style Malmsteen ! »  Il nous sort une performance de fou, mais non, ça n’allait pas avec la chanson.  « Ok, on va essayer Van Halen pour voir. »  Là encore, c’était comme voir le légendaire Eddie dans le studio, mais non, ça ne fittait pas non plus au style «grunge» de Bal Mesquin. Je lui ai alors dit  « Bon bien vas-y donc avec ton coeur tient, ce que tu aimes toi ! »  Et cette fois-là c’était la bonne, c’était un bien meilleur solo.  Mais, ce moment d’admiration incroyable a été gravé dans ma mémoire pour la vie.  C’était de la magie !  Tellier fait encore de la magie aujourd’hui et il performe juste près de chez nous.

Ça prouve une chose, c’est qu’il y a de gros talents musicaux dans notre région et je crois que c’est un rayonnement très honorable de savoir qu’ils sont remarqués à travers le Québec.

Publicité

Publicité