SorelTracy Magazine - Mardi, 29 novembre 2022

Mardi 18 octobre, 2022

Élections partielles Sorel-Tracy 2022

Denis Courville déplore que la rénovation du stade René St-Germain ait été repoussée

Le candidat à titre de conseiller dans le District des Patriotes à l’élection partielle du 20 novembre, Denis Courville, déplore que le conseil de ville, réunis en assemblé extraordinaire lundi dernier pour l’adoption de son plan triennal d’immobilisation 2023-2024-2025, a décidé de repousser l’investissement prévu au PTI 2023 au montant de 510,000 dollars pour la mise à niveau sécuritaire du stade René St-Germain.  Aucune date n’a été déterminée.

Dans un communiqué envoyé au STM, le candidat précise qu’à la question qu’il a posé au Conseil, à savoir: « Où était passé cette prévision ?  Le conseiller municipal responsable des infrastructures M. Olivier Picard a simplement avoué qu’en fonction des besoins en rénovations ce montant serait nettement insuffisant et qu’une Étude pour l’évaluation et la faisabilité des travaux au montant de 30,000$ avait été commandé pour avoir l’heure juste.

Donc la mise à Jour essentielle pour rendre le stade René St-Germain sécuritaire tel que promise ne sera pas effectué en 2023. Pendant ce temps le nivellement du terrain rend à risque d’accidents ceux qui y évolue, la corrosion et l’effritement du ciment à la base des estrades est en décrépitude, le temps ayant fait son œuvre., l’orientation du terrain demeure un problème et les installations sanitaires sont nettement insuffisantes.

Devra-t-on attendre qu’un accident majeur se produise pour agir, c’est la question que se pose M. Courville bien au fait du dossier.

Comme l’a mentionné M. Picard responsable des infrastructures pour la Ville de Sorel Tracy, les investissements aux deux grands projets en voie de réalisation (pour la construction du complexe aquatique au total 35 M$ et le terrain synthétique 4,5 millions de dollars) ne laissent pas beaucoup de marge de manœuvre pour d’autres dossiers et pour obtenir de nouvelles subventions tel que mentionné à monsieur Courville et au représentant du picker ball venu revendiquer sa juste part. Un dossier à suivre.»

Comité électoral de Denis Courville

Publicité

Publicité