SorelTracy Magazine - Dimanche, 21 avril 2024

Jeudi 14 mars, 2024

Déjà 10 ans pour le Marché urbain Pierre-De Saurel

De nombreuses personnalités étaient présentes lors du 5 à 7 célébrant le 10e anniversaire du Marché urbain Pierre-De Saurel.

(Annie Bourque) – Une trentaine de personnes ont célébré le 10e anniversaire du Marché urbain Pierre-De Saurel, lors d’un 5 à 7, mercredi, 13 mars. L’événement a permis de savourer les produits de la région dont les fromages Riviera et de la fromagerie Polyethnique.

La fondatrice de l’entreprise d’économie sociale, Claire Duhaime a observé qu’en 2012-2013, peu de gens parlaient d’achat local.  « Nous étions des précurseurs », raconte-t-elle en rappelant les efforts entrepris avec sa complice Louise Beauchesne.  Ensemble, elles ont rencontré un à un les producteurs agricoles.

Claire Duhaime

« On voulait promouvoir l’achat local, mais aussi la production locale », dit-elle enthousiaste.  Le projet a tellement bien fonctionné que la Ville de Sorel-Tracy a aidé l’organisme à s’installer en 2016 dans l’ancienne gare de la municipalité. Un emplacement idéal pour le marché urbain qui comprend à l’intérieur une grande cuisine servant à des ateliers de cuisine.

500 produits

Plus d’une décennie plus tard, le marché propose un choix de 50 producteurs et 500 produits en ligne. Sur les 168 abonnés, une cinquantaine d’entre eux achètent aux 2 semaines, des produits qui proviennent des alentours. À moins de 100 kilomètres. L’objectif étant de diminuer les GES (gaz à effet de serre).

L’organisme dessert 3 municipalités régionales de comté (MRC) dont celles de Marguerite d’Youville, d’Autray et Pierre-de Saurel.

Le président du Marché urbain Pierre-De Saurel a levé un toast pour célébrer le 10e anniversaire de l’organisme. Crédit :Annie Bourque

Accès à une alimentation saine

Le président du marché urbain Pierre-De Saurel, Denis Plante a mentionné le rôle de l’organisme qui est de créer, innover et éduquer, dit-il.  « Nous voulons donner accès à une alimentation saine, variée, nutritive, responsable, à prix abordable, le plus près possible de chez nous. Toujours dans une logique de développement durable. »

Présent au 5 à 7, le député fédéral Louis Plamondon a mentionné l’importance d’encourager les producteurs locaux, qui, grâce au marché urbain, permet de maintenir une clientèle régulière.  Plusieurs utilisateurs du marché ont démontré leur satisfaction.  Un produit comme le poulet par exemple est fort attrayant pour son goût, mais surtout pour le nombre de portions. Dans certains cas, cela revient beaucoup moins cher qu’à l’épicerie.

Retour du Touski

De son côté, Isabelle Mercier est arrivée dans la région en 2019. Elle s’est engagée comme bénévole pour le Marché. Elle a expliqué avoir été séduite par la présence du frigo Touski. Celui-ci sera de retour bientôt, nous a-t-on précisé.

Bon nombre de citoyens, producteurs ou institutions peuvent venir y déposer des denrées ou en récupérer. Dans la région, le concept est devenu fort populaire avec la montée inflationniste.
Entretemps, les personnes peuvent devenir membre du Marché urbain pour une modique somme de 25$. Cela donne droit à des rabais substantiels lors des achats. Il est possible de participer à une campagne de financement afin d’assurer la pérennité de l’organisme.

En savoir plus : https://www.marcheurbainpds.com/

Pour devenir membre :  https://www.marcheurbainpds.com/pages/devenir-membre

« Le panaché du Marché ! » concocté par David Dionne avec deux produits d’ici : Jus d’Argousier (de l’Argourseraie des Collines) La liqueur de Yerba Maté Angélique (Les Subversifs) allongé d’un mousseux (Cordonui Classico Cava Brut) !! Je pourrais éventuellement vous faire parvenir la photo de groupe prise des membres du Conseil d’administration et des élus présents dès que je la recevrai. Merci de votre attention ! Bien à vous,

Publicité

Publicité