SorelTracy Magazine - Mardi, 9 août 2022

Samedi 9 juillet, 2022

« La Coupe Stanley ça se gagne avec des Gars de Sorel ! », Jean-Bernard Émond

Défilé de la Coupe Stanley à Sorel-Tracy avec Nicolas Aubé-Kubel

(Jean Doyon, 9 juillet 2022) – Sous une température idéale, le Saint Graal de la Ligue Nationale de Hockey, le trophée le plus plus difficile à gagner, la célèbre Coupe Stanley, était de retour une fois de plus dans les mûrs de Sorel-Tracy, mais cette fois-ci transportée à bout de bras par le numéro 16 de l’Avalanche du Colorado, le Sorelois Nicolas Aubé-Kubel (NAK), devant une foule de certainement plusieurs milliers de personnes.

On se souviendra que le 26 juin dernier, l’Avalanche du Colorado remportait le match décisif dans la série finale de la LNH en défaisant le Lightning de Tampa Bay dans le 6e match, à Tampa Bay. Le joueur de l’Avalanche était d’ailleurs tout sourire ce midi au centre-ville de Sorel-Tracy, et a semblé s’amuser tout au long de la parade de la Coupe, organisé par un autre sorelois très connu, Yanick Lévesque de RDS.

Sylvain Guimond, Nicolas Aubé-Kubel et Yanick Lévesque

La parade a fait le tour du centre-ville, sous escorte policière et du service des pompiers de Sorel-Tracy, et NAK s’est arrêté à quelques reprises pour aller visiter quelques Bars au passage, brandissant le précieux, sous les acclamations des fans de hockey qui étaient présents.

«Je ne savais qu’il allait y avoir autant de monde. J’ai vraiment hâte de fêter ça avec eux», a admis Aubé-Kubel aux médias, avant de démarrer la parade. Lors des présentations protocolaires, plusieurs personnalités de la région ont pris la parole. Dans son allocution, Nicolas Aubé-Kubel disait ne pas être à l’aise avec les « speechs », mais tenait à remercier Yanick Lévesque. « Pendant que je faisais le party à Denver, il m’a texté pour dire « Je vais prendre soin de ton party et de tout ». Il a pris soin de moi, Sylvain Guimond aussi, une grande générosité.», disait-il visiblement touché.

Tout en remerciant Jean-Pierre Groulx et l’organisation du Gib Fest, il a salué les deux députés au passage et pour Louis Plamondon il a dit : « Quand j’étais jeune, je voyais son visage sur les poteaux de téléphone et sur des affiches, là, c’est la première fois que je le vois en vrai ! »  Il a conclu en disant : « J’ai tellement de fierté, j’ai grandi ici, partout où je vais ici, j’aime parler avec les gens. Je vous aime ! »

« La Coupe Stanley ça se gagne avec des gars de Sorel ! », Jean-Bernard Émond

Mais la déclaration du jour a très certainement été celle du député de Richelieu, Jean-Bernard Émond dans son allocution. Après avoir salué tous les entraineurs du joueur vedette, et les nombreux sacrifices de ses parents, M.Émond a lancé; « Moi, j’ai très hâte de retourner à Québec pour leurs dire, La Coupe Stanley ça se gagne avec des Gars de Sorel ! », ce qui a fait sourire bon nombre de personnes.

À vrai dire, c’est quand même impressionnant.  L’ancien des Flyers de Philadelphie a remporté la Coupe en 2022 et verra sa bannière se déployer au plafond du Colisée Cardin aux côtés des Marc-André Fleury (3 Coupes), Pierre Mondou (3c), François Beauchemin (1c) et Wildor Larochelle (1c).  Reste encore un autre espoir pour Sorel-Tracy et cela pourrait bien venir de l’attaquant sorelois Anthony Beauvillier, qui évolue avec les Islanders de New-York.

Puis, tour à tour, les dignitaires sont venus s’adresser au public sur la scène, animée par la soeur de Nicolas, Alex-Anne Aubé-Kubel, créatrice de contenu sur les réseaux sociaux, qui s’est fait connaitre pour sa participation à l’émission Occupation Double, mais dont les Sorelois se souviennent des moments où elle était une patineuse artistique.

Dans sa grande aisance habituelle, Yanick Lévesque est venu remercier la foule d’être présente, les nombreux commanditaires, le comité organisateur, le groupe du Gib Fest, Sylvain Guimond et plusieurs autres personnes.  Il a amené avec lui plusieurs personnalités publiques et d’anciens gagnants de la Coupe Stanley, qui étaient présents, soit Pierre Mondou, Éric Messier et André Roy.

Julie Snyder qui accompagnait Alex-Anne Aubé-Kubel, a dit au micro; « Grâce à Nicolas, je suis maintenant une vraie Soreloise, car je viens de boire un Bock-Tomate ! »

Le célébré de 26 ans terminait sa journée de rêve dans un party privé à Sorel-Tracy.

Nicolas Aubé-Kubel signe le livre d’or sous l’oeil attentif du Maire par intérim, Martin Lajeunesse

 

Julie Snyder était de la partie

La Coupe Stanley avec en « background » Alex-Anne Aubé-Kubel

 

 

Publicité

Publicité