SorelTracy Magazine - Jeudi, 1 Décembre 2022

Samedi 12 mars, 2022

De longs délais pour des victimes d’accident d’automobile

Photos d’archives STM

Du jamais vu. Des gens victimes d’un simple accrochage ou pire, d’une sérieuse collision automobile attendent plusieurs mois avant que leur voiture soit enfin réparée. Une situation particulièrement intenable pour plusieurs propriétaires de garages spécialisés dans la réparation de véhicules qui ont de la difficulté à obtenir les pièces de voiture.

Le 6 janvier dernier, Caroline ( *nom fictif, mais fait vécu) a eu un accrochage avec son automobile de marque Toyota. L’avant de son véhicule est sérieusement endommagé. « On a reçu toutes les pièces dont les deux ailes avant, mais il manque encore la pièce maitresse soit le radiateur et vos assurances exigent la pièce d’origine », lui répond-on, fin janvier.

La jeune femme a reçu une bonne nouvelle cette semaine: la pièce devrait être livrée incessamment. Depuis deux mois, elle se déplace avec une voiture de courtoisie, prêtée par le garagiste « qui doit se battre avec les assurances pour se faire payer ces frais», lui confie la réceptionniste.

Qu’en est-il au juste chez les passionnés de mécanique qui réparent les véhicules endommagés dans la région de Sorel-Tracy? « C’est l’enfer madame », confie Claude Champagne, propriétaire du garage du même nom.

Sur 6 voitures qui sont actuellement dans son garage, il ne peut qu’en livrer qu’une seule, lors de notre entretien, survenu en février.

Même son de cloche chez Guy Delainey Carrosserie qui déplore lui aussi la situation. « On a de l’ouvrage, mais on n’est pas capable de trouver les pièces», dit-il, lors d’un entretien survenu plus tôt cette semaine.

«Sur 10 estimés, je ne suis même pas capable d’en faire une parce qu’on ne trouve pas les pièces», ajoute-t-il.

Bonne nouvelle, cependant. Les pièces de la compagnie Toyota commencent à rentrer, confirme M. Delainey. Ce n’est toutefois pas le cas pour les voitures de type Hyundai ou Kia qui demandent encore des délais d’environ 2 mois d’attente. La raison ? Des conteneurs seraient encore retenus dans certains ports. Nul ne le sait au juste. Chose certaine, cette pénurie de pièces fait grimper les prix.

M. Delainey a acquis un véhicule endommagé récemment. Durant ses temps libres, il l’a rafistolé et réparé. Résultat ? La voiture vaut 40% fois plus cher.

En 2021, on constate une flambée des prix pour les véhicules d’occasion et véhicules neuf. Le consommateur a déboursé 35 % de plus pour une voiture usagée dont le prix moyen atteint jusqu’à 29 434 $, selon les chiffres fournies par la plateforme AutoHebdo, à la mi-février.

Dans son garage, M. Delainey embauche 2 employés, 40 heures par semaine. Il n’a pas l’intention de sabrer sur le nombre d’heure promis à son personnel. « On va se réinventer et s’il le faut faire des rénovations dans le garage, songe-t-il. Mais à un moment donné, il va falloir que les pièces arrivent et qu’on les répare les voitures.»

La situation se résorbera-t-elle au cours des prochains mois ? Les propriétaires de carrosserie interrogés l’espèrent vivement. « On souhaite réparer les voitures et qu’elles sortent rapidement du garage, car tant qu’elles ne sortent pas, nous ne sommes pas payés », disent-ils.

Publicité

Publicité