SorelTracy Magazine - Lundi, 27 mai 2024

Jeudi 12 janvier, 2023

Coupure de ruban de CANAC Contrecoeur avant l’ouverture officielle de vendredi

La mairesse de Contrecoeur Maud Allaire, le directeur général de Canac Martin Gamache, le directeur de Canac Contrecoeur Stéphane Boucher et le préfet de la MRC Marguerite-D’Youville Martin Damphousse, ont procédé à la coupure de ruban du nouveau Canac de Contrecoeur.

Martin Gamache

(Jean Doyon, 12 janvier 2023) – Le magasin CANAC de Contrecoeur voit enfin le jour après une attente qui a débuté en 2017.  La coupure de ruban se tenait aujourd’hui en présence d’invités et des employés du nouveau magasin.  Cela représente un investissement majeur de 20 M$.

Premier commerce à s’ériger au cœur du méga projet Cité 3000, situé en périphérie de l’autoroute 30, de la route 132, de la montée de la Pomme d’Or et du prolongement de la rue des Patriotes, le nouveau magasin CANAC ouvrira officiellement ses portes à ses premiers clients, dès demain, vendredi 13 janvier 2023, à compter de 8 h.

En entrevue avec le SorelTracy Magazine, le directeur général de Canac Marquis-Grenier au Québec, Martin Gamache, expliquait pourquoi avoir choisi la Ville de Contrecoeur pour la 32e succursale de la bannière.  « Cela s’inscrit dans un projet futur de profiter de l’expansion du Port de Montréal. Contrecoeur est déjà rendu à 10 000 de population.  Cela a pratiquement doublé dans la dernière décennie. On pense que l’effervescence de la Ville est un bon potentiel pour Canac.»

Ce que l’on entend dire de ceux qui connaissent l’entreprise, ce sont les bas prix qu’offre le magasin.  M. Gamache expliquait que, « Notre philosophie est de vendre toujours au plus bas prix. On se donne une marge et l’on maintient ça. On veut toujours être le meilleur dans le marché. En moyenne, si vous magasinez chez Canac, vous allez avoir de meilleurs prix que si vous magasinez chez la compétition.  D’ailleurs, quand on s’installe dans un marché, les compétiteurs ajustent leurs prix dans notre zone. »

Maud Allaire

Le directeur du magasin, Stéphane Boucher, va diriger une nouvelle équipe de plus d’une centaine d’employés, prête à l’accueil de la clientèle et espère faire vivre une agréable expérience de magasinage dans un environnement ultra moderne de 41 419 pi2, arborant le design et les standards de commercialisation de CANAC.  La surface de vente de 26 619 pi2 compte un centre jardin ainsi qu’un département dédié exclusivement aux entrepreneurs, ouverts du lundi au vendredi, de 7 h à 17 h. Le nouveau magasin compte également une grande cour à bois extérieure ainsi qu’un entrepôt de matériaux de 35 004 pi2, en plus d’offrir le service de livraison.

La dynamique mairesse de Contrecoeur, Maud Allaire, elle ne pouvait que se réjouir d’un investissement d’une telle envergure et la création d’une centaine d’emplois.  « On est ravi de cette ouverture, les gens n’y croyaient quasiment plus parce qu’on en entendait parler depuis longtemps.  En tout cas, pour l’ouverture de demain le stationnement risque d’être fort achalandé.  On a franchi le cap de 10 000 de population. C’est ce qui nous permet de faire venir des bannières. Il nous reste de la superficie et l’on espère avoir d’autres belles annonces sous peu.», commentait-elle.

Le projet de Sorel-Tracy est toujours d’actualité

L’auteur de ces lignes n’avait qu’une seule question en tête pour Martin Gamache, et c’était à savoir si le projet de Sorel-Tracy était toujours d’actualité.  Il a déclaré que Sorel-Tracy et Rivière-du-Loup se disputent la 33e succursale.  « À Sorel-Tracy, le terrain est pieuté, car on ne pouvait pas bâtir dessus. […] Il faut attendre 6 mois pour refaire un test de sol pour être sûr que les pieux sont bien installés et que l’on puisse bâtir dessus.  Mais, d’ici 2 ans ça devrait se faire. », confirmait-il.

Issue d’une fusion des entreprises familiales Jos Grenier fondée en 1875 et Louis Canac-Marquis fondée en 1878, donne naissance à Canac-Marquis Grenier en décembre 1981.  Canac est la première chaîne de quincaillerie et de matériaux de construction indépendante issue de la région de Québec.  En novembre 1985, le Groupe Laberge, propriétaire de la Quincaillerie Laberge, fait l’acquisition de la totalité des actifs de l’entreprise Canac-Marquis Grenier.  Au plus fort de la saison, CANAC embauche plus de 4 900 travailleurs à temps partiel et à temps complet.

Publicité

Publicité