SorelTracy Magazine - Samedi, 24 février 2024

Vendredi 24 novembre, 2023

Passage de la consigne des canettes d’aluminium de 5 ¢ à 10 ¢

Consigne: Augmentation de 25% à 50% des retours en épicerie

(Stéphane Martin, 22 novembre 2023) – Depuis le 1er novembre, la consigne sur les canettes d’aluminium est passée de 5 ¢ à 10 ¢ et a été élargie à la totalité des contenants de 100 ml à 2 L. Il semble que l’initiative porte ses fruits alors que l’on constate une augmentation de 25% à 50% des retours en épicerie.

« On voit vraiment une différence, ça a augmenté d’un minimum de 25%. Surtout que maintenant on accepte tout ce qui est aluminium, comme les canettes de Perrier, de jus de tomate et de boissons énergétiques. La machine les accepte maintenant. Il y a aussi les clients qui se rendent compte que ça coûte plus cher à l’achat avec la nouvelle consigne. Je dirais qu’ils réfléchissent avant de jeter au recyclage ou à la poubelle une canette qui vaut maintenant 10 ¢ », mentionne la propriétaire du Provigo de la rue Victoria, Karine Bouchard.

Même son de cloche du côté du IGA Extra Marché Tellier de Sorel-Tracy. « Ça ne fait que quelques semaines à peine et l’on constate que les gens récupèrent beaucoup plus. Pour le moment, on ignore si c’est parce que les gens avaient gardé toutes les canettes qui n’étaient pas consignées avant et qu’ils profitent de l’occasion pour nous les ramener. On parle du double de canettes qui se retrouvent dans nos entrepôts. Si cela continue comme ça, c’est tant mieux pour l’environnement. Ça nous demande plus de travail, mais on va s’ajuster. À 10 ¢ la canette, les gens vont faire plus attention qu’avant », fait valoir la cheffe caissière, Marie-Claude Martel.

Cependant, du côté des commerces de type dépanneur, les propriétaires à qui nous avons parlé ne semblent pas noter cette hausse significative de retour de canettes. « Nous avons nos habitués qui rapportent quotidiennement leurs bouteilles avant d’effectuer leurs achats, mais il n’y en a pas plus ni moins qu’avant. C’est certain que nous n’avons pas les machines que l’on retrouve en épicerie, peut-être s’agit-il de l’explication », commente la gérante d’un commerce qui souhaite ne pas être identifiée.

Selon le site de Recyc-Québec, la consigne est un incitatif efficace qui permet un tri à la source des contenants tant pour les boissons consommées à la maison que celles consommées dans des lieux publics.

Au 1er mars 2025, la 2e phase de l’élargissement de la consigne visera les contenants utilisés pour mettre en marché une boisson « prête à boire » d’au moins 100 ml et d’au plus 2 litres en plastique, en verre, en carton ou multicouche. Voici quelques exemples de contenants visés : bouteilles de vin et de spiritueux, bouteilles d’eau, contenants en plastique de jus actuellement non consignés.

Publicité

Publicité