SorelTracy Magazine - Mercredi, 17 juillet 2024

Mardi 4 juillet, 2023

Chants de Vielles 2023 – Plus de 6000 festivaliers à Saint-Antoine-sur-Richelieu

Photo: Noémie Martineau

Saint-Antoine-sur-Richelieu, 4 juillet 2023. – Après trois années de festival modulé pour cause de pandémie, Chants de Vielles était de retour en force en cette fin de semaine du 29 juin 2023, à Saint-Antoine-sur-Richelieu. Ancré au coeur du village, inspiré par son patrimoine immatériel, bâti et naturel, il a conquis, grâce à une programmation d’exception, diversifiée et rassembleuse, le public venu à sa rencontre.

Plus de 6000 festivaliers ont renoué avec le festival pleine ampleur, allant d’un spectacle à l’autre, et découvrant le Jardin du Chevreuil, un espace-temps animé par la présence d’artisans, de démonstrations de vieux métiers et de producteurs locaux.

Soirée d’ouverture
Après une première journée de stages et classes de maître, l’ambiance était définitivement imprégnée du plaisir de se retrouver. Le public a aisément renoué avec ce petit je-ne-sais-quoi qui distingue Chants de Vielles… La chaleur de l’accueil, la convivialité du site, la simplicité avec laquelle le tout prend vie, et bien sûr, la musique. C’est Gilles Garand qui avait le privilège de présenter le premier spectacle de la fin de semaine, sur la Scène Yves-Steinmetz, et son Parcours du passeur était absolument parfait pour donner le ton à ce qui allait suivre jusqu’au dimanche : du trad issu d’un patrimoine musical puissant, engagé et vibrant.

Camp musical pour les enfants
Durant toute la journée du vendredi, le camp Tradissimo! a conduit les enfants dans un parcours à travers les musiques traditionnelles au gré d’ateliers de violon, de danses et de percussions, pour se conclure autour du four à pain du village où chacun a pu cuisiner sa pizza!

Puis, pendant toute la fin de semaine, la programmation jeune public Tradalannée a dessiné, par des spectacles et des ateliers où leur imaginaire a été nourri et leur participation sollicitée, de bien beaux sourires sur les visages des tout-petits et de leurs parents.

La Nuit du Chant
Animée de voix de maître par Michel Faubert, cette Nuit du Chant 2023 a soulevé l’émotion de la foule avec les prestations de Zigue (Lanaudière), de Katia Rock (Uashat-Mak-Maliotenam) et de FARA (Écosse). La richesse des traditions déployée avec tant de générosité par Claude Méthé et sa famille, la poésie et la sensibilité de la majestueuse Katia, puis la douceur des voix conjuguée à l’énergie des violons et du piano de FARA ont complètement séduit les festivaliers.

La Veillée de la Rive
Après une journée ponctuée de rencontres de violoneux, de roues de chansons, de concerts intimes dans l’église, de spectacles jeune public, et bien plus encore, le public a pu vivre cette célèbre Veillée, et ce, malgré la pluie. Sous le chapiteau Yves-Steinmetz plutôt qu’au quai, la soirée s’est amorcée tout en douceur au son de l’accordéon de Régis Huiban, seul membre du groupe Skolvan ayant réussi à se rendre au Québec (ses complices étant malheureusement coincés en France à la suite d’ennuis de transport aérien), et qui a fort bien défendu la réputation du quatuor breton par sa performance spectaculaire. Il a été suivi de Djely Tapa et ses musiciens qui ont complètement enflammé l’ambiance avec leur musique forgée dans le blues africain, les ambiances sahéliennes et infusée d’électro. Enfin, l’incontournable groupe trad québécois, La Bottine Souriante, a offert toute une prestation, dans l’église, alternant entre ses grands succès et du nouveau matériel.

Une journée de clôture audacieuse
Le dimanche s’ouvrait avec le concert aubade à l’église, mettant en vedette les professeurs de stage, Gabrielle Bouthillier, Alison Gowan, Benjamin Meunier, les frères Rémy et Fabien Villeneuve, Régis Huiban, et les stagiaires. A suivi le Défilé de chanteurs, musiciens et curieux, LA tradition des traditions du festival. Puis, une énergie électrisante s’est installée petit à petit pour atteindre son apogée lors du concert de clôture avec le Trio Meunier-Villeneuve, un trio de jeunes musiciens émergents de la profusion des musiques trad du centre de la France, Les Mercenaires du terroir, qui ont livré un magnifique répertoire d’airs à danser avec brio, et le Montréalais d’origine brésilienne, Diogo Ramos, qui a fait danser tout le monde, donnant l’impression de se retrouver soudainement sur une plage de Rio. Enfin, le DJ set queb/trad de Fred Savard s’est avéré un point culminant, un paroxysme déjanté et exaltant à souhait!

Avec ses multiples activités, spectacles, danses et même randonnées chantées en bateau-dragon, avec ses artisans et métiers traditionnels à découvrir, avec sa soixantaine d’artistes à rencontrer, en somme, avec ses mille visages, cette 19e édition de Chants de Vielles a fait vibrer tout un village au rythme des musiques trad, folk et acoustiques.

L’an prochain marquera le 20e anniversaire de l’événement et les 19 premières éditions permettent de croire qu’il sera grandiose !

Publicité

Publicité