SorelTracy Magazine - Dimanche, 3 mars 2024

Lundi 5 juin, 2023

Annulation de la 2e édition des Régates internationales de Sorel-Tracy

« C’est triste, mais l’on n’y peut absolument rien » – Jean-Pierre Groulx

(Stéphane Martin, 5 juin 2023) – Les forts vents auront eu raison de la 2e édition des Régates Internationales de Sorel-Tracy qui devait avoir lieu le weekend dernier. Le comité organisateur a rendu son verdict vers 11h dimanche matin.

Le président-directeur général du Groupe GIB, Jean-Pierre Groulx.

Rencontré sur les lieux à peine quelques minutes après avoir pris cette décision crève-coeur, Jean-Pierre Groulx avait peine à cacher sa déception. « Je pense à toute l’équipe et c’est décevant. Tout était parfait jusqu’en fin d’après-midi vendredi. C’est à ce moment que les vents se sont déchaînés. Samedi matin, on ne pouvait que constater les dégâts. Tout le travail effectué depuis des semaines avait été détruit. C’est décourageant, mais lorsqu’on travaille dans l’événementiel à l’extérieur, il faut s’y faire. On peut penser à certaines pluies torrentielles qui ont forcé l’annulation de spectacles lors du GIB FEST, au Party du réveillon que l’on a annulé cette année, ou au GIB des neiges où l’on a connu d’abord un froid extrême et ensuite un redoux qui a détruit notre piste de Drag. C’est triste, mais l’on n’y peut absolument rien », commente le président-directeur général du Groupe GIB, Jean-Pierre Groulx.

Des rumeurs entendues sur le site laissaient sous-entendre que les compétitions pourraient être reprises lors du weekend de la Fête nationale. À cet effet, le président se fait avare de commentaires. « Ce que je peux dire, c’est que ça ne remet aucunement en question la tenue des autres éditions. Nous avons un site extraordinaire, les équipes le disent et les coureurs ont envie de jouer chez nous. Pour ce qui est de la saison actuelle, une décision sera prise d’ici jeudi. Je ne peux pas en dire davantage pour l’instant », ajoute Jean-Pierre Groulx.

Vif succès pour l’exposition

Selon le responsable, René Cournoyer, plus de 2 000 personnes se sont déplacées dans le dôme de Statera pour assister à l’exposition sur l’histoire des régates de Sorel-Tracy.

Le responsable de l’exposition sur l’histoire des régates de Sorel-Tracy, René Cournoyer.

« Les gens en ont appris beaucoup. Ce sont des passionnés qui s’émerveillent devant les pièces de collection que l’on a dénichées. Certains articles remontent au début du 19e siècle. C’est une exposition qui est appelée à grandir au fil des années. Il faut mentionner également le travail colossal effectué par la Société historique Pierre-de-Saurel qui permet d’exposer des photographies anciennes avec des explications exhaustives sous chacune d’elles. Ç’a été grandement apprécié », commente Monsieur Cournoyer.

Stéphane Plante pose fièrement devant l’hydroplane #22 qu’il a détenu pendant plus de 45 ans.

Stéphane Plante fait partie des passionnés qui ont visité l’exposition. Il en a profité pour retrouver l’hydroplane #22 qu’il a détenu pendant plus de 45 ans. « J’en ai fait l’acquisition dans le but de faire de la course. N’ayant jamais trouvé de moteur et de pièces s’y rattachant, j’ai abandonné l’idée et l’hydroplane est ainsi devenu une pièce de collection. Je l’ai vendu à un autre passionné, Michel Beaudoin, il y a environ un an », raconte avec émotion Monsieur Plante.

L’exposition sur l’histoire des régates de Sorel-Tracy demeure accessible gratuitement jusqu’au 7 juin de 10h à 16h sous le dôme de Statera.

Publicité

Publicité