SorelTracy Magazine - Mercredi, 22 septembre 2021

Jeudi 26 août, 2021

Restauration de l’église Christ Church de Sorel-Tracy

C’est parti pour la phase trois

(Stéphane Martin, 26 aout 2021) – Le projet de restauration de l’église Christ Church de Sorel-Tracy est en branle depuis 2016 et les instigateurs, Rhéal Blais et René Sheridan, ne lâchent pas le morceau.

Après avoir complété les deux premières phases, ils peuvent maintenant sa lancer dans, ce qu’ils espèrent être, l’avant-dernière étape de réalisation. « En 2017, il y a eu les travaux pour solidifier la structure du plancher et mettre le système de chauffage aux normes. Ensuite, nous avons redonné les lettres de noblesse à la toiture, la maçonnerie et la fenestration extérieure. Nous avons également installé un système d’éclairage pour mettre en valeur l’église le soir. Maintenant, on peut y aller avec la 3e phase qui vise à refaire toute l’électricité et changer les fils à l’intérieur. C’est l’aspect sécuritaire des lieux. Il y a beaucoup d’argent investi et il ne faudrait pas que cela parte en fumée », explique le président de la Fondation Christ Church de Sorel, Rhéal Blais.

Les deux Sorelois passionnés du patrimoine bâti ont usé de patience afin de faire évoluer les travaux. « En plus de l’attente pour obtenir les autorisations nécessaires, il faut trouver un entrepreneur. Ai-je besoin de rappeler la pandémie qui nous frappe ? Juste pour remplir les devis techniques afin d’aller chercher une subvention, c’est de l’ouvrage. Je peux l’affirmer aujourd’hui, sans Rhéal Blais, ce projet ne se serait jamais terminé », raconte avec émoi René Sheridan.

Le conseiller du district Vieux-Sorel, Jocelyn Mondou, était de passage pour remettre à la fondation un chèque de 1 000$ provenant de son budget discrétionnaire. Il est entouré de René Sheridan et de Rhéal Blais de la Fondation Christ Church de Sorel.

Le conseiller du district Vieux-Sorel, Jocelyn Mondou, était de passage pour remettre à la fondation un chèque de 1 000$ provenant de son budget discrétionnaire. Le politicien n’a pas manqué de souligner le travail exceptionnel qui découle d’une implication citoyenne. « Il y a un beau changement dans le quartier. Les travaux sont remarqués par les gens qui se sentent attirés et veulent venir voir à l’intérieur. Ça change l’image du centre-ville. Il y a un regain de vie et ça vaut la peine d’être souligné et encouragé », laisse savoir Monsieur Mondou.

Le travail n’est pas terminé pour la Fondation Christ Church de Sorel. Une quatrième phase devra permettre des travaux de plâtrage et de peinture à l’intérieur de l’église. Certains vitraux demandent également à être restaurés. « On va mener le projet jusqu’au bout, vous pouvez en être assuré », de promettre le président Blais.

Parmi les joyaux que l’on retrouve à l’église Christ Church de Sorel-Tracy, on ne peut passer sous silence cet orgue Casavant, Opus 358, daté de 1909 (Voir plaque en mortaise). L’instrument est toujours fonctionnel et offre une sonorité particulière.

 

Au sous-sol de l’église, on retrouve la sépulture de Richard Downes Jackson (1777-1845), commandant en chef des troupes de l’Amérique du Nord britannique de 1839 à 1845. Il a été inhumé sous l’église à son décès.

Publicité

Publicité