SorelTracy Magazine - Jeudi, 26 mai 2022

Mercredi 16 février, 2022

Centraide: Une rentrée scolaire réussie pour 1 383 élèves sur le territoire Richelieu-Yamaska

Dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire, Centraide Richelieu-Yamaska (R-Y) diffuse avec fierté les résultats de l’édition 2021 du programme Centraide Opération Septembre (COS). Avec la collaboration de 14 organismes communautaires du territoire, ce programme a investi 150 000 $ afin d’aider des familles dans le besoin à couvrir les frais du matériel pédagogique, de l’aide aux devoirs et des vêtements requis pour une rentrée scolaire bien équipée. En tout, 1 383 élèves du primaire et du secondaire ont pu bénéficier de ce soutien en 2021.

Depuis ses débuts en 1992, cette initiative de Centraide Richelieu-Yamaska, avec l’aide des organismes locaux, a permis de distribuer 3 339 852 $ à plus de 33 000 familles des MRC d’Acton, des Maskoutains, de Pierre-De Saurel, de Rouville, de la Vallée-du-Richelieu, de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska.

Le programme COS réduit le fardeau financier qu’engendre la rentrée scolaire en ciblant les besoins prioritaires de chaque enfant. La réussite des jeunes étant au coeur de ses préoccupations, Centraide R-Y poursuit sa mission en luttant contre la pauvreté, en appuyant les familles et en encourageant la persévérance scolaire.

Dans la MRC de Pierre-De Saurel, 33 000 $ ont été investis afin de répondre aux besoins de 248 enfants de la région. Centraide R-Y remercie le Centre d’action bénévole du Bas-Richelieu pour sa précieuse participation au projet.

Centraide lance le Projet Réussite Jeunesse pour rejoindre les jeunes en difficulté et leur venir en aide

En cette 19e édition des Journées de la persévérance scolaire, les Centraide du Québec lancent le Projet Réussite Jeunesse grâce au soutien de la Fondation Lucie et André Chagnon. Ce projet permettra d’appuyer financièrement des actions communautaires pour maintenir la motivation et la persévérance scolaire, ainsi que développer l’estime de soi de jeunes en difficulté.

Pilotée par Centraide, cette initiative permettra de verser plus de 550 000 $ dès cette année à des organismes communautaires et projets à travers la province. Travail de milieu, aide aux devoirs et activités pédagogiques, ateliers pour briser l’isolement des jeunes et réduire leur stress seront entre autres offerts grâce à ce financement.

L’accroissement des besoins des jeunes avec la pandémie et le manque de ressources humaines et financières dans le milieu communautaire ont mené à la création de ce nouveau projet. Il permettra aux organismes d’offrir davantage de soutien aux élèves rencontrant des difficultés d’apprentissage, des enjeux de santé mentale ou de décrochage scolaire, et de travailler en partenariat avec l’ensemble des acteurs qui oeuvrent à leur réussite et leur bien-être.

Le projet vise notamment à rejoindre des jeunes vulnérables, notamment sur le plan financier. Le taux de décrochage scolaire au Québec est d’ailleurs deux fois plus élevé en milieu défavorisé. Dans certains quartiers, près de 40 % des jeunes quittent le secondaire sans diplôme.

La COVID-19 a également frappé durement les adolescents et a généré de la détresse psychologique, particulièrement chez les jeunes du deuxième cycle du secondaire. Selon un sondage, 45 % des jeunes de cette tranche d’âge rapportent des symptômes d’anxiété modérés à graves. De plus, les étudiants qui présentaient déjà des facteurs de vulnérabilité se sont moins bien adaptés aux contraintes scolaires dues à la pandémie.

La fermeture des écoles a entraîné des perturbations pour les élèves, ainsi que des périodes prolongées d’isolement et de solitude. Ces changements ont affecté négativement leurs apprentissages et leur santé mentale. Le Projet Réussite Jeunesse continuera de renforcer l’action des organismes pour répondre aux besoins actuels et émergents », souligne Claude Pinard, président et directeur général de Centraide du Grand Montréal.

« L’initiative lancée aujourd’hui, et que nous souhaitons inscrite sur plusieurs années, fait suite au partenariat établi avec les Centraide du Québec pour soutenir les jeunes isolés et marginalisés dans le cadre de leur fonds d’urgence 2020. Par notre soutien, nous voulons permettre aux organismes de maintenir, consolider ou développer des projets et des collaborations pour contrer les effets de la pandémie, réduire les inégalités et contribuer au développement du plein potentiel des jeunes », ajoute Patricia Rossi, vice-présidente, Partenariats de la Fondation Lucie et André Chagnon.

Publicité

Publicité