SorelTracy Magazine - Lundi, 27 mai 2024

Mardi 21 février, 2023

Convention collective échue des cols bleus de Sorel-Tracy

« Ça se paie un travail remarquable » – Annette Herbeuval

(Stéphane Martin, 21 février 2023) – Les négociations entre les dirigeants et les cols bleus de Sorel-Tracy auront été un sujet de discussion lors de la dernière séance de conseil municipal.

Pour l’occasion, la présidente du Conseil central de la Montérégie (CSN), Annette Herbeuval, a pris la parole lors de la période de questions afin de demander aux élus l’obtention d’un peu plus de respect à la table des négociations. « Un représentant de la ville a dit aux salariés d’aller travailler ailleurs s’ils n’étaient pas contents de leurs conditions de travail. Un autre a même menacé de sous-traiter le travail des cols bleus et de les mettre au chômage. […] Pour moi, ce n’est pas de cette façon qu’on négocie, c’est irrespectueux. […] Le 5 décembre dernier, vous avez dit que les travailleurs de la Ville faisaient un travail remarquable. […] Ça se paie un travail remarquable et le syndicat est raisonnable dans ses demandes », plaide Madame Herbeuval qui demande de donner un vrai mandat de respect au porte-parole de la Ville.

« Présentement, nous sommes en processus de médiation […] Effectivement, nos travailleurs font un travail remarquable et c’est essentiel. […] Quand on est en médiation, il faut trouver des terrains communs. On invite nos négociateurs et le syndicat à trouver un terrain d’entente […] Nous suivons le processus de très près. […] Parfois dans les négociations, il peut y avoir des débordements de chaque côté, nous avons été témoins de tout ce qui s’est passé et ce que l’on veut, c’est de trouver un terrain d’entente. Je suis convaincu qu’on va réussir à le faire, car je suis convaincu que tout le monde veut travailler pour le bien de la Ville de Sorel-Tracy », de répondre le maire Patrick Péloquin.

Rappelons que l’intervention d’un médiateur est devenue nécessaire dans les négociations entre les cols bleus et la Ville de Sorel-Tracy. Les deux parties en sont venues à cette conclusion lors de la rencontre qui avait lieu en janvier dernier.

Cette première rencontre en compagnie d’un négociateur est survenue lundi. Selon le président du syndicat des cols bleus de Sorel-Tracy, Martin Gingras, cette première rencontre s’est bien déroulée. « C’est une première rencontre. On a des choses à travailler, mais il faut se laisser un peu de temps de part et d’autre. », commente-t-il.

Dans cette négociation, les syndiqués demandent une augmentation salariale de 24,5% sur 5 ans et la sécurité d’emploi pour tous les travailleurs. La Ville de Sorel-Tracy offre quant à elle une augmentation salariale de 9,5% sur 5 ans.

La convention collective des cols bleus de la Ville de Sorel-Tracy est échue depuis le 31 décembre 2021.

Publicité

Publicité