SorelTracy Magazine - Vendredi, 17 septembre 2021

Vendredi 11 juin, 2021

Avec un bas niveau d’eau La Garde côtière canadienne veut prévenir les incidents

Certains plans d’eau ont vu leur niveau diminuer de façon importante depuis le printemps et la situation pourrait se poursuivre en lien, notamment, avec les déficits de précipitations que certaines régions ont connus et continuent de connaitre.

Cette réalité, jumelée à une présence accrue de plaisanciers, a un effet direct sur la sécurité nautique.

Les bas niveaux d’eau, particulièrement sur le fleuve Saint-Laurent entre Montréal et Trois-Rivières et dans les lacs Saint-Louis et des Deux Montagnes, pourraient être la cause d’échouements et de bris, mais également d’accidents susceptibles de causer des blessures sévères voire engendrer des pertes de vies.

Il est possible de prévenir une majorité d’incidents.

Voici comment s’y prendre :

• Avoir en tête que les routes marines utilisées par le passé pourraient ne pas être sécuritaires cet été

• S’assurer d’avoir une excellente connaissance des plans d’eaux fréquentés

• Suivre les chenaux balisés

• Avoir les cartes marines appropriées et à jour

· Vérifier les niveaux d’eau des secteurs visés au www.niveauxdeau.gc.ca

• Vérifier le fonctionnement de tout l’équipement mécanique et électronique à bord avant de partir

• Toujours avoir les vestes de sauvetage pour toutes les personnes à bord.

• Être conscients que tous les occupants de l’embarcation doivent être attentifs aux obstacles et dangers, pas seulement le

capitaine.

• Avoir une bonne connaissance des appareils GPS et être en mesure de relayer sa position, idéalement, en latitude et longitude.

Sécurité d’abord, service constant, est la devise de la Garde côtière canadienne et la sauvegarde de la vie en mer, le pilier de notre mission.

Tous les membres de la Garde côtière canadienne, particulièrement ceux qui œuvrent en recherche et sauvetage, s’unissent pour souhaiter une belle saison nautique à tous les plaisanciers mais surtout pour les inviter à la plus grande prudence.

Éviter de se retrouver dans une fâcheuse position et prévenir les incidents, c’est possible ! Sachez que nous devons toujours prioriser la sauvegarde de la vie humaine avant le remorquage ou le renflouement d’une embarcation.

Toute urgence maritime peut être signalée à la Garde côtière canadienne 24 heures par jour, 7 jours par semaine :

Téléphone 1-800-463-4393 ou 418-648-3599
Radio VHF canal 16 (156,8 MHz)
Cellulaire *16
Appel sélectif numérique (ASN/VHF) canal 70
Radiofréquence MF 2182 kHz.

Publicité

Publicité