SorelTracy Magazine - Vendredi, 23 février 2024

Jeudi 3 mars, 2022

Autre étape importante pour l’Héberge du Grand Héron

(Stéphane Martin, 03 mars 2022) – Après plus de 10 ans de démarches, le projet de logements sociaux en santé mentale « L’Héberge du Grand Héron » se rapproche à grands pas de l’étape de réalisation alors que les dirigeants ont fait officiellement l’acquisition du terrain sur lequel sera érigé 14 logements sociaux.

Lors de sa dernière séance de conseil, la Ville de Sorel-Tracy a cédé officiellement au Groupe de ressources techniques en habitation de la région de Sorel (GRTHS) le lot où était situé jadis le bunker des Hells Angels au coin des rues Provost et du Prince.

Rappelons qu’en janvier 2021, le projet estimé à 2,29 M$ se voyait octroyer un prêt de 840 000$ par la Société d’habitation du Québec.

L’équipe du GRTHS doit actuellement redoubler d’efforts afin de recevoir la même somme de la Société canadienne d’hypothèques et de logement qui exige que le projet soit terminé au plus tard le 31 mars 2022 pour verser l’argent.

Claude Daigle

« Toute l’équipe est sur un échéancier assez intense à respecter. On a 840 000$ en jeu et plein de personnes qui attendent la construction du projet. Nous allons y parvenir. Nous travaillons en étroite collaboration avec la SHQ afin de maintenir la subvention supplémentaire du fédéral », explique la directrice générale du GRTHS, Claude Daigle, qui se dit confiante d’y parvenir.

En bout de piste, l’Héberge du Grand Héron offrira 14 logements de 3 1/2 à des adultes présentant une problématique en santé mentale, ayant un faible revenu, avec une priorité pour les 18 à 35 ans, pouvant composer avec tout problème associé compromettant leur intégration sociale.

Mentionnons que la citoyenne Corina Bastiani a profité de la dernière séance de conseil de la Ville de Sorel-Tracy afin de livrer un plaidoyer visant à ce que le projet porte le nom du réalisateur Danic Champoux.

Le cinéaste d’origine soreloise a grandi à proximité du célèbre bunker des Hells et y a également consacré un court métrage. Il est impossible de savoir si cette requête trouvera écoute chez les dirigeants du projet qui préfèrent actuellement mettre tous les efforts afin de conserver la subvention promise du fédéral.

Publicité

Publicité