SorelTracy Magazine - Lundi, 15 avril 2024

Jeudi 4 mai, 2023

Assises de l’UMQ : Patrick Péloquin plaide pour un financement gouvernemental accru en environnement

Sorel-Tracy, le 4 mai 2023 – Le maire de Sorel-Tracy, Patrick Péloquin, participait ce matin à titre de panéliste au Grand forum des Assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ). L’élu était invité à s’exprimer sur les défis auxquels les villes font face pour s’adapter aux changements climatiques. Patrick Péloquin a plaidé pour un financement gouvernemental accru pour aider les villes à mieux faire face aux défis environnementaux actuels.

Il a notamment parlé de la pression immobilière qui s’exerce sur Sorel-Tracy, devenue une nouvelle couronne de Montréal. Le maire a expliqué que la Ville avait adopté une politique de l’arbre, qu’elle souhaitait densifier ses territoires et encourager le transport en commun et les déplacements actifs. Mais Patrick Péloquin a rappelé que les villes, seules, sans financement supplémentaire du gouvernement du Québec, n’arriveraient pas à sauver tous les territoires boisés privés, faute d’argent pour les acquérir.

Le maire de Sorel-Tracy a aussi réclamé des changements législatifs de la part du gouvernement provincial afin d’aider les municipalités qui souhaitent protéger des territoires à le faire sans se mettre à risque de poursuites.

Réagissant au discours du premier ministre François Legault qui affirmait ce matin que les villes disposaient déjà d’un moyen de taxation (la taxe foncière basée sur la valeur des propriétés), Patrick Péloquin a expliqué que cela devenait contre-intuitif pour les villes. En effet, il rappelle que les municipalités sont ainsi condamnées à développer pour obtenir plus de taxes, au lieu de protéger les territoires boisés, ce qui ne fait pas de sens à ses yeux.

Rappelons que l’Union des municipalités du Québec réclame 2 milliards de dollars par année sur 5 ans pour permettre aux villes de s’adapter aux changements climatiques.

Publicité

Publicité