SorelTracy Magazine - Vendredi, 23 février 2024

Jeudi 23 novembre, 2023

Lancement d'album

André Champagne fait revivre Bérurier Noir en mode acoustique avec Béru de Banlieue

(Jean Doyon) – Mercredi à la salle Georges-Codling du Marché des arts Desjardins, s’est déroulé la soirée de lancement de l’album Béru de Banlieue d’André Champagne, musicien et animateur de soirée depuis bon nombre d’années, mais aussi bien connu comme l’une des plus belles voix du milieu médiatique de la région. Le chanteur et guitariste a présenté «…le fruit de deux ans de travail d’adaptation, d’arrangements, de répétitions et d’enregistrements. », a-t-il raconté en début de spectacle.

D’ailleurs, ce fut un lancement de disque parfait, la salle était pleine, les éléments se sont enchainés dans un bon rythme et André Champagne et son super band, ont réussi à exécuter les 10 titres de son album qui se veut définitivement un hommage acoustique à Bérurier Noir.

Et en passant, Champagne était très bien entourée sur scène avec: Gilles Neault (basse, contrebasse), Stéphane Tellier (guitares et mandoline), Stéphane Jetté (batterie), Louis Latraverse (saxophone, harmonica), Gaston Nolet (accordéon), Samuel Therrien (piano), David Minier (pieds et violon) et Jany Provost (choriste). La qualité musicale était donc définitivement bien présente, l’éclairage, le son, tout était parfait.

|Bérurier noir, aussi appelé les Bérus est un groupe de punk rock français, originaire de Paris. Il est le groupe phare de la scène punk et alternative française des années 1980. Dissous en 1989, le groupe se reforme temporairement entre 2003 et 2006. Il est composé principalement de deux membres, Loran à la guitare et Fanfan au chant — issus notamment du mouvement des squats parisiens — auquel s’ajoute une boîte à rythmes (dites « Dédé », une Electro-Harmonix DRM-16), le groupe n’ayant pas de batteur à la différence de la plupart des groupes de l’époque.|
(Wikipédia)

Béru de Banlieue est une version plus « soft » et plus « trad » de la musique très Punk-Rock du Duo français, mais beaucoup plus travaillé au niveau des arrangements, de l’instrumentalisation et André a trouvé le moyen d’ajouter de la mélodie qui donne la touche « Champagne » à l’album. La production est très soignée et personnellement, j’aime bien la pochette du CD qui montre un logo et de très belles images à l’intérieur.

« Je veux faire le tour du monde ! »

André Champagne a raconté au SorelTracy Magazine, comment il en est venu à réaliser ce projet.  « J’étais un grand fan de Bérurier Noir, et on me disait de faire un disque, alors que je ne voulais pas faire un disque seulement que pour faire un disque.  Je voulais faire quelque chose qui me parle, besoin de passer un message.  Avec Beru, le propos du groupe a beau avoir 30-40 ans, le message est cruellement encore actuel, ce qui me plaisait. »

Mais ce qui surprend un peu, il faut l’avouer, c’est comment « un ptit gars propre et toujours bien mis » comme André a pu écouter ou être fortement imprégné d’un punk aux allures plutôt « trash » comme Bérurier Noir.  « Je suis devenu un ptit gars propre, mais quand j’étais jeune je n’étais pas si propre que ça ! », déclarait-il avec un éclat de rire assumé.  « Il y avait des thématiques qui me touchaient, mais surtout parce que c’était en français. J’ai toujours écouté de la chanson en français et là, enfin, c’était du rock en français, engagé politiquement, alors c’est ça qui est venu me chercher. »

Il a donné beaucoup d’importance hier au réalisateur de l’album Alain Leblanc du Studio Baluchon (co-récipiendaire du Félix auteur ou compositeur de l’année en 1995 pour l’album Écoute pas ça de Jean-Pierre Ferland).  Mais, c’est plutôt l’album d’un artiste qu’il avait découvert, lorsqu’André était à CJSO, qui lui avait fait une très grande impression.  « C’est lorsque j’ai entendu l’album de Stéphane Côté, un artiste que je ne connaissais pas, mais que je trouvais que ça sonnait comme pas possible. Il avait mon son préféré dans la vie. Je réalise ensuite que c’était Alain Leblanc qui était derrière ce disque, et j’en suis venu à la conclusion que le son de Béru, c’est ce son-là que je veux. J’ai donc fait les démarches nécessaires pour le joindre et en faire le réalisateur de l’album.»

Bien que l’on parle d’une sortie de disque et de réalisation d’un album, André Champagne confirme que son CD se retrouvera sur toutes les plateformes numériques du monde sous peu.  « L’album physique est pour ceux qui aiment encore posséder un CD dans leurs mains, mais aussi pour la pochette de 12 pages qui comprend les paroles, des photos, les crédits et un texte sur ma démarche par rapport à chaque chanson. »

Cependant, la réponse qui m’a fait le plus sourire par sa vivacité d’esprit, c’est très certainement lorsque j’ai demandé au chanteur de Béru de Banlieue s’il voulait poursuivre l’aventure dans une série de spectacle ou dans une tournée.  Catégoriquement, André Champagne a répondu « Moi Jean, je veux faire le tour du monde ! », a-t-il laissé tomber sans hésitation.  « Je veux aller jouer en France, en Belgique, dans la Francophonie, partout au Québec, partout.  Je veux rencontrer et retrouver des gens qui ont vécu l’époque de Bérurier Noir et qui ont tous la même philosophie qui est peut-être d’avoir une certaine conscience sociale assez forte. », concluait-il.

En plus de l’arrangeur et réalisateur Alain Leblanc, mentionnons la participation de plusieurs musiciens de talent comme : Olivier Demers, membre fondateur du groupe trad Le Vent du Nord (podorythmie et violons), Stéphane Tellier, du trio Axiome (guitare manouche), Gilles Neault, membre du groupe trad La Galvaude (basse, contrebasse), Gabriel Laprade (saxophone), Gaston Nolet (accordéon), Stéphane Jetté (batterie) ainsi que le pianiste argentin Juanjo Hermida.

Rappelons que le disque est réalisé en auto-production, sans subventions, ni maison de disque.  André Champagne a d’ailleurs fait une campagne de financement participatif qui lui a rapporté environ 12 000 $, ce qui correspondait à la moitié des coûts totaux du projet.

Voici les liens importants pour l’écoute et/ou l’achat du disque Béru de Banlieue:

https://www.berudebanlieue.com/

https://www.facebook.com/berurierdebanlieue

https://www.youtube.com/@Berudebanlieue 

Publicité

Publicité