SorelTracy Magazine - Vendredi, 30 septembre 2022

Mercredi 14 septembre, 2022

ALUS remet le prix Dave Reid 2022 à Paul Caplette de Saint-Robert

Pierre Caplette, Paul Caplette et Bryan Gilvesy, PDG d’ALUS — Photo NathB

(Fédération de l’UPA de la Montérégie, le 13 septembre 2022) – Les prix Dave Reid d’ALUS récompensent chaque année les agricultrices et agriculteurs qui innovent à la grandeur du pays en produisant des services écologiques sur leurs terres. ALUS reconnaît leur rôle essentiel en tant que gardiens de l’environnement et ambassadeurs du programme ALUS. Le grand prix est accompagné d’un montant de 10 000 $.

Paul Caplette, récipiendaire du prestigieux prix Dave Reid 2022

Cette année, le prix Dave Reid est remis à Paul Caplette, participant d’ALUS Montérégie et producteur de grandes cultures de blé, maïs, soya, canola, pois et haricots de conserverie sur une superficie de 376 ha. M. Caplette a repris l’entreprise familiale avec son frère Pierre alors qu’ils étaient tous les deux de jeunes hommes. Les deux frères ont commencé à s’engager sérieusement en agroenvironnement vers l’an 2000 et visent maintenant l’atteinte de la carboneutralité dans les dix prochaines années.

C’est en 2018 qu’ils ont mis en place leurs premiers projets ALUS. Aux haies brise-vent multifonctionnelles se sont depuis ajoutés une prairie riveraine pour les pollinisateurs, un bassin sédimentaire à visée faunique, un îlot de biodiversité, des bandes fleuries, d’autres haies brise-vent ainsi que des structures pour la faune, comme plus d’une centaine de nichoirs à hirondelles bicolores. Au total, c’est près de dix hectares dédiés aux solutions fondées sur la nature d’ALUS qui produisent des services écosystémiques sur les terres de la ferme Céréales Bellevue.

« Paul Caplette est un chef de file de l’agroenvironnement au Québec depuis des années, et est de ce fait un ambassadeur ALUS remarquable. Il est très engagé dans l’avancement des connaissances pour développer des pratiques qui répondent à des enjeux cruciaux sur les terres agricoles », déclare Bryan Gilvesy, PDG d’ALUS. « Nous sommes ravis de reconnaître son apport exceptionnel et de faire briller sa contribution dans tout le pays. »

Impliqué dans de nombreux projets agricoles et membre de plusieurs comités régionaux et provinciaux, Paul contribue à la promotion des bonnes pratiques de conservation des sols et à la sensibilisation à l’impact des pratiques agro-environnementales à la grandeur de la province. Il n’est pas rare d’entendre Paul Caplette dans les médias, en plus de pouvoir le lire sur les réseaux sociaux et dans le Bulletin des agriculteurs où il tient un blogue primé.

« Je suis vraiment honoré et touché de recevoir le prix Dave Reid, une reconnaissance nationale. Je ne me serais jamais vu là il y a 30 ans. Je le partage avec mon frère et ma mère et je souhaite que cela rayonne aussi sur les agriculteurs de la région », dit Paul Caplette.

« Pour faire un clin d’oeil au Canadien, même si mes doigts sont parfois meurtris à force d’arracher les mauvaises herbes, je vais continuer de porter le flambeau de la biodiversité bien haut, afin de donner le goût à d’autres agricultrices et agriculteurs de faire de même, aujourd’hui et dans le futur », conclut-il.

Maude et Renaud Péloquin, de Ste-Victoire, finalistes du Prix Dave Reid 2022

Jacques Péloquin, Renaud Péloquin, Maude Péloquin, Michael Lecours et Bryan Gilvesy, PDG d’ALUS Canada — Photo NathB

Cette année, ALUS reconnaît également des finalistes qui se sont démarqués par leur travail exceptionnel : Annette et Michael Rosendal, participants d’ALUS Northern Sunrise, Alberta, ainsi que Maude et Renaud Péloquin de la ferme Ste-Victoire située à Sainte-Victoire-de-Sorel en Montérégie. Mme Maude et Renaud Péloquin se sont vus récompensés en recevant une bourse de 2 500 $ d’ALUS.

Participants d’ALUS Montérégie, Mme et M. Péloquin sont la huitième génération à reprendre l’entreprise familiale dédiée aux grandes cultures de maïs et de soya et à l’élevage de veaux de grains. La soeur et le frère ont particulièrement à coeur de prendre soin de leur entreprise, du sol, de l’eau et du paysage sur leurs terres. Leur plus grand souhait est de pouvoir continuer à cultiver d’une manière saine et durable les terres qui sont les leurs, et ce pour encore de nombreuses générations.

Depuis 2018, les Péloquin ont dédié plus de cinq hectares aux solutions fondées sur la nature d’ALUS afin de produire des services écosystémiques. C’est maintenant presque l’entièreté des cours d’eau qui longent leurs terres, soit neuf kilomètres, qui sont voués à soutenir tant la biodiversité, l’amélioration de la qualité de l’air et l’amélioration de la qualité de l’eau au bénéfice de toute la collectivité.

« C’est important pour nous d’investir pour l’environnement sur notre ferme, et le programme ALUS nous a permis de mettre en place des bandes riveraines améliorées pour, entre autres, favoriser la biodiversité et préserver les espèces en péril. Étant tous les deux parents de jeunes enfants, nous voulons faire notre part dans la lutte contre les changements climatiques pour léguer aux générations futures un air plus sain et une eau plus propre », affirme Renaud Péloquin. « C’est un projet familial dont nous sommes particulièrement fiers », ajoute Maude Péloquin.

« Je me réjouis de voir des producteurs agricoles de la Montérégie, comme Paul Caplette, Maude et Renaud Péloquin, récompensés pour leurs efforts et leur détermination à mettre en place de nouvelles pratiques vertes au bénéfice de notre collectivité. Le programme ALUS Montérégie a été implanté il y a maintenant plus de 6 ans et nous sommes fiers de compter plus de 106 producteurs participants qui ont aménagé plus de 98 hectares de terres agricoles en Montérégie. Félicitations aux lauréats pour vos accomplissements et à tous les producteurs pour votre implication dans le programme. Merci à ALUS ainsi qu’à l’Administration portuaire de Montréal pour votre soutien financier! » déclare M. Jérémie Letellier, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

Yan Bussières, président du Syndicat de l’UPA Richelieu-Yamaska, Nadine Mercure, Directrice des communications ALUS Canada, Bryan Gilvesy, PDG d’ALUS Canada, Pierre Caplette, Paul Caplette, Renaud Péloquin, Maude Péloquin, Michael Lecours, co-propriétaire delà ferme Ste-Victoire, Jacques Péloquin, Yasmina Larbi-Youcef, Coordonatrice Agroenvironnement UPA Montérégie, Stéphane Bisaillon, UPA Montérégie, Louis-Philippe Péloquin, Port de Montréal (partenaire Or ALUS Montérégie) — Photo NathB

Publicité

Publicité