SorelTracy Magazine - Vendredi, 17 septembre 2021

Vendredi 18 juin, 2021

Alstom quitte Sorel-Tracy

 

SOREL-TRACY (STM) – Parce qu’elle n’a pas de nouveaux contrats pour ses installations de Sorel-Tracy, la multinationale française Alstom qui a avalé cet hiver la québécoise Bombardier abandonnera ses installations à la fin de son bail.

Selon La Presse, Alstom déplacera ses activités vers ses installations de Saint-Bruno-de-Montarville et La Pocatière, au Bas-Saint-Laurent.

La nouvelle a été transmises aux employés mercredi après-midi. Il en restait 90 personnes au travail et une quinzaine avaient quitté leur poste au printemps faute de travail.  Les licenciements seront progressifs jusqu’à la fin décembre.

L’usine construisait notamment des bogies pour les trains Azur du métro de Montréal.

L’entreprise a indiqué ne pas avoir réussi à augmenter la charge de travail à l’usine soreloise, mais affirme vouloir reclasser les employés dans ses autres installations.

Pourtant, Alstom s’était engagé lors de l’acquisition de Bombardier à augmenter les activités à Sorel-Tracy.

Le maire, Serge Péloquin, a déclaré à La Presse être en colère questionnant les gestes de Québec qui a accordé un prêt de 56 millions $ à l’usine de La Pocatière pour sa modernisation. Il croit que l’usine soreloise aurait pu être mieux épaulée.

Alstom aurait laissé entendre au maire Péloquin que l’usine soreloise était dans les plans de l’entreprise et tentera de trouver une solution pour que Sorel-Tracy fasse partie du futur de la multinationale.

Alstom s’était installé en 2012 dans le parc industriel Ludger-Simard à la suite du partenariat avec Bombardier dans la livraison de la première commande pour le métro de Montréal.

Publicité

Publicité