SorelTracy Magazine - Vendredi, 30 septembre 2022

Mardi 16 août, 2022

Alexandre Raymond a besoin de vous pour poursuivre sa passion


(Équipe STM, 16 août 2022) – Le jeune Alexandre Raymond, atteint de paralysie cérébrale, a besoin de l’aide du public afin de poursuivre sa passion dans la discipline du Boccia.

L’athlète de 20 ans a fait une publication sur sa page Facebook afin d’obtenir de l’aide financière pour participer à différents tournois. « Je pratique le Boccia depuis plusieurs années. Ce sport adapté à ma condition me permet de m’épanouir et de m’accomplir tout en rencontrant des gens qui vivent une réalité semblable à la mienne. Je fais partie du Programme de l’équipe du Québec de boccia encore cette année. J’ai remporté la médaille d’or en équipe lors des derniers Championnats canadiens cet automne », raconte-t-il.

« Je m’entraîne 2 fois par semaine à Montréal avec le Club Civa. C’est la reprise des compétitions en présentiel. C’est pourquoi je sollicite votre aide financière pour m’aider à défrayer les coûts des différents tournois ainsi que les frais pour l’Équipe du Québec. Je désire faire le Boccia Blast à London cet automne, toutefois, les frais d’inscription sont de 350$, en plus de 4 jours d’hébergement, les repas ainsi que l’essence. Le coût pour être sur le Programme de l’Équipe du Québec est de 500$ par année. De plus, il y a au moins 4 tournois ainsi que le Défi sportif et le Championnat provincial auxquels je dois participer. »

Il est possible de faire un don à Alexandre par le biais de ses parents dont voici les coordonnées :

Alexandre Raymond
10850 Ch. St-Roch
Sorel-Tracy, J3R 5E6
450 743-1820, cell. 579 492-3892
Isabelle Blette & Patrick Raymond, parents d’Alexandre

Le boccia, un sport de précision et de stratégie. C’est une discipline à finalité paralympique se rapprochant de la pétanque et du curling. Il peut se jouer en individuel, équipe ou en double.
Il se pratique à l’intérieur en utilisant des balles en cuir. Chaque équipe à 6 balles, rouges ou bleus et une balle blanche, appelée le cochonnet. Un match se joue en 4 ou 6 manches. Le but est d’envoyer ses balles le plus près du cochonnet que l’adversaire.

Pour les personnes comme moi, qui ne peuvent pas lancer leurs balles, les joueurs utilisent une rampe et sont assistés d’une personne qui tourne le dos au jeu : l’assistant sportif, qui ne peut pas communiquer avec l’athlète.

Lien Facebook : Facebook Alexandre Raymond

Publicité

Publicité